23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 07:54

Auteur : Megan ERICKSON et Santino HASSEL

Editions : MxM Bookmark

Pages : 303

Prix : 5,99 € / 17,00 €

Parution : 26/04/2017

 

Quatrième de couverture

Je comptais les mois jusqu’à la fin de mon déploiement, passant mes journées à travailler sur des véhicules militaires, et mes nuits à jouer à des jeux vidéo pour me distraire jusqu’à ce que je puisse oublier le sergent-chef Garrett Reid.

C’est à ce moment-là que je l’ai rencontré : Kai Bannon, un compagnon de jeu qui possédait une célèbre chaîne de streaming.

Je n’aurais jamais pensé devenir obsédé par quelqu’un, encore moins un ancien rival. Et je n’aurais jamais pensé qu'il pourrait me remarquer moi ; un gars connu pour sa brutale honnêteté et son air renfrogné. Je n’avais pas prévu que notre amitié en ligne pourrait se transformer en quelque chose qui me garderait éveillé la nuit ; d'heures de discussion en sessions coquines via webcams interposées.

Mais c’est arrivé. Et maintenant, je ne peux pas arrêter de penser à lui. Dans mon esprit, notre premier rendez-vous irl est parfait. Il m'embrasse, me ramène chez lui et c'est le début du grand amour. Sauf que, comme la plupart des choses dans ma vie, rien ne se passe pas comme prévu.

 

Mon avis

 

Une excellente surprise !

 

Je n’avais pas beaucoup d’attente avec ce livre, juste de la curiosité. J’avais un peu peur de l’univers geek et de son vocabulaire, mais au final on passe vite au-delà pour se concentrer sur l’évolution de la relation entre les deux personnages.

 

Un récit qui parle de la phobie sociale, de l’agoraphobie et des dangers du net.

Garrett et Kai sont deux solitaires qui ont bien plus en commun qu’il ne le pense. En tant que lecteur, on s’en rend compte assez vite, le récit alternant entre les deux protagonistes.

 

Une rencontre peu banale sur un jeu en ligne, une antipathie immédiate qui s’exprime dans quelques messages. Mais le coté protecteur de Garrett va vite reprendre le dessus. Ils vont commencer par se contacter par mails, puis du tchat pour finir par une relation plus pousser via Skype.

 

Garrett est en déploiement alors que Kai est cloitré dans son appartement à Philadelphie.

Ils se plaisent, s’entendent bien malgré un début compliqué. Le net permet une relation facile, mais ils ne se connaissent pas pour autant. Une relation par écran interposé permet de cacher certaine chose, Kai en est très conscient.

Que se passera-t-il quand Garrett rentrera au pays ? Il a bien laisser entendre qu’il voulait rencontrer Kai en chair et en os, mais ce dernier est-il prêt ?

 

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Kai et Garrett sont touchants et attachants. Garrett est très protecteur, quand il découvre les problèmes de celui qu’il considère comme son compagnon, il va tout faire pour l’aider, le mettre à l’aise sans jamais le forcer, le bousculer. Kai manque de confiance en lui. Il ne se sent bien qu’à l’abri derrière son écran. Mais il ne veut pas perdre Garrett et souhaite faire le maximum pour que leur relation tienne.

 

La plume des auteurs est fluide, agréable. Ils savent parfaitement retranscrire les sentiments, les émotions, les désirs des personnages.

 

Ccl : Une très belle histoire, une romance originale et dans l’air du temps. Les personnages sont attachants, leur relation se développe lentement, avec douceur et passion. Les émotions et les sentiments sont forts et bien exprimés. À découvrir !

 

Un 4,25/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 15/04 au 16/04

 

Livre lu et chroniqué pour Un brin de lecture.

 

 

Logo Livraddict

Repost 0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 08:54

Auteur : Lily HAIME

Editions : MxM Bookmark

Pages : 520

Prix : 5,99 € / 25,00 €

Parution : 26/04/2017

 

Quatrième de couverture

« Le passé est un reflet, dans lequel je me regarde... »

Indiana a dix-sept ans lorsque son frère, que les médias ont surnommé le Violoncelliste de Washington, est envoyé dans le couloir de la mort. Huit ans plus tard, il est étudiant en criminologie à l’université de Columbia, à l’autre bout du pays. La semaine il vit dans son petit studio de Harlem et les week-ends il rentre au Centre d’Éthologie de Rick Karl, là où il a échoué cinq ans plus tôt, abîmé et perdu.

Grâce à Rick et à Cruz, un cheval aussi sauvage que lui, Indiana se reconstruit jusqu’à retrouver une vie normale, un peu fragile parfois, mais à laquelle il s’accroche plus que tout. Entre ses amis, cette famille de cœur, ces hommes qu’il aime pour quelques heures, il profite d’un quotidien qui s’égrène au fil des jours tranquilles.

Jusqu’à ce que le Prêtre abandonne sa première victime dans les rues de New York.

Si tous les indices semblent désigner Indiana comme le coupable idéal, l’inspecteur Souleymane Mâalam, de la NYPD, refuse d’y croire Il cherche des pistes invisibles, s’acharne sur des preuves qui n’existent pas. Plus que tout, il est persuadé de l’innocence de ce jeune homme dont le regard le trouble plus qu’il n’ose le dire.

Enquêteur dévoué, souvent emporté, Souleymane est un homme compliqué qui cultive ses secrets. D’une beauté un peu dérangeante, il porte en lui des valeurs qu’il cache, des tendresses qu’il masque et des blessures qu’il refuse d’avouer.

C’est une rencontre explosive, une course sur les pas d’un tueur caché dans l’ombre, un amour tellement fort qu’on a peur de le nommer, des mensonges si bien dissimulés.

L’issue est imminente.

Elle est juste là.

Comme une vérité impossible à imaginer.

« Le passé est un miroir... »

 

Mon avis

 

Un pur chef d’oeuvre !

 

Chaque nouvelle parution de Lily Haime est un événement que j’attends avec beaucoup d’impatience… Le résume très expansif de celui-ci m’avait beaucoup attiré et je suis ravie d’avoir pu le lire en avant-première.

Si la recette diffère d’un roman à un autre, elle utilise toujours les mêmes ingrédients et c’est à chaque fois succulent.

 

Je ne m’attarderais pas plus sur l’histoire, le quatrième de couverture se suffit à lui-même. D’une histoire à la base plutôt sombre, voire glauque, Lily nous entraîne dans un récit plein d’émotions, d’amour, de passion, de suspens…

 

Indiana a fait la une des journaux nationaux après l'arrestation de son frère devenu un célèbre tueur en série. Suite à cette publicité forcée, et le harcèlement qui a suivi, il a fui l’état de Washington pour atterrir à New York. Cinq ans plus tard, il a réussi à reprendre les rennes de sa vie et souhaite devenir profiler. Il veut comprendre pourquoi son frère, si gentil et attentif, est devenu un tueur sanguinaire.

Néanmoins, il semblerait que les meurtres le suivent à la trace quand un nouveau tueur en série, surnommé le Prêtre, sévit à NY et que tous les indices pointent vers Indiana. Mais ce dernier n’est plus un adolescent influençable. Même si les flics sont de nouveau sur son dos, il ne se laisse plus impressionner… Et puis, l’un des inspecteurs chargé de l’enquête, Souleymane Mâalam, est totalement à son goût...

 

Indiana a un passif assez lourd, il a mis des années avant de refaire surface. Ces nouveaux meurtres et les révélations qui en découlent vont à nouveau chambouler sa vie. Néanmoins, cette fois il y a une chose qui change… Indiana n’est pas seul, il a ses amis, sa famille de coeur, et un inspecteur sexy qui le soutiennent.

 

Souleymane est un inspecteur sérieux et respecté, bien que légèrement excessif, impulsif et irrespectueux. Il a aussi des secrets que seul son coéquipier et meilleur ami connaît. Il est dans un placard relatif tant pour sa sexualité que sa religion.

 

Avec sa plume pleine de poésie, Lily nous offre un thriller palpitant et addictif et une magnifique romance.

L’intrigue est brillamment menée, les révélations sont surprenantes et le final bouleversant. Moi qui avait des idées assez préconçues et intransigeantes pour certaines situations, j’ai trouvé avec ce récit une nouvelle façon de voir les choses. L’amour n’est pas un sentiment que l’on peut contrôler et qui peut s’éteindre facilement, quelles que soient les circonstances et surtout quand il s’agit de la famille.

Il en est de même pour la romance. Indiana et Souleymane sont très différents. Indiana assume complètement sa sexualité et est adepte des coups d’un soir et des plans un peu hard. Souleymane est beaucoup plus réservé et plus sérieux. Sans compter que l’un a eu des déboires avec la police et que l’autre en fait justement partie. Mais ils sont attirés l’un vers l’autre. Souleymane a un coté très protecteur et Indiana se sent en sécurité auprès de lui. Leur histoire est réaliste car l’auteur ne fait pas dans la facilité.

 

C’est avec un sentiment de nostalgie que j’ai quitté les personnages...

 

Ccl : Du grand Lily Haime. Une excellente lecture, un thriller bien mené et une belle romance. Avec sa plume magnifique et poétique, Lily Haime nous livre un récit palpitant avec des personnages touchants et attachants.

 

Un 5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 08/04 au 09/04

 

Livre lu et chroniqué pour Un brin de lecture.

 

Du même auteur (cliquez sur les couvertures)

Repost 0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 13:00

Auteur : Lilly GREY

Editions : MxM Bookmark (Romance)

Pages : 258

Prix : 5,99 € / 15,00 €

Parution : 22/03/2017

 

Quatrième de couverture

Daniel mène une vie d’adolescent ordinaire jusqu’au jour où il se voit forcé de déménager à l’autre bout de la France. Là-bas, il décide de se réinventer une vie et une ligne de conduite ; fini les histoires d’un soir et les excès en tout genre – ou presque. Il prend enfin le contrôle de sa vie. C’était sans compter l’entrée fracassante de son voisin dans sa vie : Loan. Ils sont aussi différents que le jour et la nuit : l’un est gay, rayonnant et amusant. L’autre est homophobe, sombre et sarcastique.

Deux masques, deux facettes d’une même pièce.

« Qui se ressemble s’assemble » prétendent certains. « Les contraires s’attirent » clament d’autres.

Et si les deux étaient possibles ?

Mais comment aimer autrui lorsque notre propre reflet nous fait horreur ?

Quand les masques tombent, peut-être est-ce là que tout commence.

 

Mon avis

 

Une magnifique couverture, un résumé prometteur, il ne m’en fallait pas plus pour m'intéresser à ce livre.

 

Daniel a seize ans et vient d'emménager à Montpellier. Ses parents, très portés sur la religion, ont décidé de déménager après que Daniel ait été surpris embrassant un autre garçon. Daniel ne cache pour autant pas ses préférences malgré l’homophobie ambiante. Notamment celle de son voisin d’en face, Loan, un garçon sombre, pas du tout le style de Daniel, mais qui devient son fantasme…

 

Etrangement, alors que je n’ai pas vraiment accroché à la personnalité du narrateur, Daniel, j’ai dévoré ce livre sur une petite soirée. Je pense que c’est le mystérieux Loan qui rend cette lecture si addictive.

 

Daniel est un peu trop sûr de lui. Il est arrogant et narcissique. En outre, j’ai trouvé que ces fantasmes et sa sexualité ne sont pas vraiment en adéquation avec son âge. D’un coté, l’auteur lui a prêté des traits de caractère d’un garçon plus âgé, plus mature. Et parfois, on retrouve vraiment ceux d’un adolescent. Cette dualité est assez étrange.

 

Loan est un personnage plus mystérieux. Il a un an de plus que Daniel. C’est un garçon sombre, ombrageux et violent. Il est issu d’une famille dévote. Son père est un militaire vieux-jeu et sévère… et c’est un euphémisme. Loan est incapable d’assumer ses envies, son « éducation » (ou lavage de cerveau) y a veillé. Mais sa rencontre avec Daniel va tout remettre en question.

 

La relation entre Daniel et Loan est prenante. Ils se détestent mais sont attirés l’un par l’autre. Pour moi, c’est sans nul doute le personnage de Loan qui rend cette lecture si intense et pleine d’émotions. Même si j’ai parfois trouvé dommage que l’auteur ne lui est pas donné la parole, j’ai eu beaucoup d’empathie pour lui rien qu’au travers des yeux de Daniel. Découvrir Loan et ce qu’il traverse en même tant que Daniel est un pari plutôt payant.

 

On commence par détester Loan pour ce qu’il fait subir à Daniel et, comme ce dernier, on le trouve intriguant. Ensuite on découvre ses secrets et on ne peut qu’éprouver de la colère pour tout ce que Loan subit. Même si je n’ai pas réussi à m’attacher à Daniel, j’ai adhéré à sa manière de gérer les problèmes de Loan.

 

La plume de l’auteur est fluide et agréable.

 

Ccl : Une romance très prenante entre deux adolescents que tout oppose, mais dont l’attirante est incontrôlable et irrévocable. On éprouve toutes sortes d'émotions au fil de la lecture. La religion tient une place importante dans cette histoire et on ne peut que ressentir de l’empathie pour Loan. A découvrir !

 

Un 4/5 sur l'échelle Goodreads

Lu le 16/03

 

Livre lu et chroniqué pour Un brin de lecture.

 

Logo Livraddict

Repost 0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 09:00

Auteur : Marie SEXTON

Editions : MxM Bookmark (Romance)

Pages : 330

Prix : 5,99 €

Parution : 08/03/2017

 

Quatrième de couverture

1986. Ce qui aurait dû être le meilleur été de la vie de Nate Bradford prend une tournure bien aigre lorsque ses parents décident soudainement de divorcer. Aujourd’hui, au lieu de passer sa dernière année de lycée dans sa ville natale, Austin, au Texas, il vit avec son père à Warren, dans le Wyoming. Population : 2 833 (et Nate trouvait cette estimation bien généreuse). Pas de piscine, pas d’équipe de tennis, pas de centre commercial – pas même MTV à la télé. L’école tout entière est plus petite que son ancienne classe, et dans une ville où les passe-temps préférés des ados sont le sexe et la drogue, Nate ne se sent pas à sa place.

Puis, il rencontre Cody Lawrence. Fauché, issu d’une famille brisée, et clairement du mauvais côté de la barrière. Le père de Nate dit que Cody n’apporte que des problèmes ; les autres gamins disent que c’est un vaurien. Mais Nate sait que Cody est un mec sympa qui n’a jamais pu s’épanouir. En fait, il commence même à se demander si sentiments pour Cody ne vont pas au-delà d’une simple amitié.

Admettre qu’il pourrait être gay est déjà difficile, mais entre les préjugés d’une petite ville et la progression du SIDA qui faisait la une des journaux, il n’y avait pas de place pour deux jeunes hommes tombant amoureux l’un de l’autre dans un endroit comme Warren, Wyoming.

 

Mon avis

 

Je connaissais la plume de Marie Sexton et j’étais très curieuse de découvrir ce nouveau roman au titre accrocheur, à la couverture très attirante et au résumé prometteur.

 

Le marginal, c’est Cody Lawrence. Un jeune garçon de presque 18 ans qui a le malheur d’être pauvre et gay dans une petite ville où les préjugés, le racisme en tout genre et les disparités sociales sont à leur apogée… au même titre que le chômage. Au mieux, et avec de la chance, Cody est ignoré par ses condisciples.

 

Sauf que, trois semaines avant son entrée en terminal, Cody fait la connaissance d’un nouveau venu à Warren : Nate Bradford, le fils du nouveau chef de la police. Cody tente d’expliquer le plus clairement possible que, s’il veut s’intégrer, Nate ferait bien de garder ses distances avec lui. Mais, vu le peu de distraction mis à la disposition des jeunes, Nate décide de passer le temps avec Cody. Contre toute attente, et en dépit de leurs différences plus que flagrantes, Nate et Cody vont se lier d’amitié… au moins jusqu’à la rentrée scolaire et que les rumeurs, pour la plupart véridiques, sur Cody parviennent aux oreilles de Nate.

Cody prend les devants et évite autant que possible Nate au Lycée. Ce dernier fait alors la connaissance des autres groupes : les bourges, dont il devrait faire partie, les cowboys, la classe inférieure, les Mormons… Les différences sociales sont extrêmement marquées et les jeunes ne se mélangent pas. Nate va rapidement se rendre compte qu’aucun de ces groupes ne lui convient… contrairement à Cody avec lequel il cherche à reprendre contact.

En plus d’une nouvelle vie, une nouvelle ville et du divorce de ses parents, Nate doit accepter son attirance pour les garçons et pour Cody en particulier.

 

C’est une très belle histoire, touchante et prenante. L’histoire de deux adolescents qui découvrent l’amour dans un monde qui n’est pas encore prêt l’accepter. On est au milieu des années 80, l’homosexualité souffre de nombreux préjugés, dont celle du SIDA. L’auteur nous plonge dans un univers assez triste, voire même glauque. Pour Cody et Nate, Warren est leur enfer personnel, une petite ville qui n’a rien à offrir, surtout pas à eux.

 

Les personnages sont très touchants et attachants. Cody a honte de sa situation. Il est pauvre, vit dans un taudis, doit s'habiller dans des friperies… et sa mère est obligée de « donner de sa personne » pour qu’ils ne puissent que survivre. Il pense qu’il n’a rien à offrir, mais Nate ne fait pas grand cas de la situation de son ami. Ses sentiments sont sincères, sa réaction face à la découverte de ses préférences sexuelles est très cartésienne. Il vit ses propres difficultés, le divorce de ses parents et ce qu’il découvre à ce propos vont beaucoup le toucher, non sans raisons.

 

Un autre personnage qui a son importance et que j’ai adoré : Logan. C’est le quaterback du lycée, une légende. Le seul qui arrive à se fondre dans tous les groupes et un ami sincère pour Cody. Logan est franc et honnête. Il est… rafraîchissant en comparaison du reste de la population de Warren.

 

La plume de l’auteur est fluide et agréable. Elle fait très bien passer les émotions et les sentiments, notamment ceux relatif à l'environnement et au climat tendu face à la montée d’une maladie dévastatrice. J’ai aussi beaucoup aimé retrouver les références, musicales et autres, de l’époque. Mon seul vrai regret est l’absence d’épilogue. La fin est très belle et pleine d’espoir, mais j’ai un goût prononcé pour les épilogues...

 

Ccl : Une belle romance, très touchante. Les premiers émois de deux adolescents à une époque où l’homosexualité est, au mieux, tabou. L’auteur a très bien exploité son univers et a su en retranscrire toutes les émotions, les sentiments et la tension.

 

Un 4/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 08/03 au 09/03

 

Livre lu et chroniqué pour Un brin de lecture.

 

Logo Livraddict

Repost 0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 09:00

Auteur : Fanny ANDRÉ

Editions : MxM Bookmark (Imaginaire)

Pages : 250

Prix : 5,99 € / 15,00 €

Parution : 22/02/2017

 

Quatrième de couverture

Bane Seed est une Banshee aguerrie, pourfendeuse d’hommes infidèles, violeurs et meurtriers. Elle adore son job et le pratique avec zèle. Un peu trop, peut-être. Suite à une erreur commise, elle écope d’une mise à l’épreuve et se retrouve affectée au Conseil, une organisation chargée du maintien de l’ordre parmi les peuples faes. Non seulement elle doit régler un conflit entre deux clans du Petit Peuple, mais comble de malchance, on lui adjoint l’Incube Dorian Murray pour coéquipier.

Non mais : un Incube ! Autrement dit, tout ce qu’elle déteste.

Entre eux les étincelles fusent – au sens littéral ! – et quand leur mission s’avère bien plus compliquée que ce qu’ils envisageaient, on frôle le carnage !

Guerre ou paix ? Tout repose sur ce duo détonant.

 

Mon avis

 

Je ne connais pas Fanny André dans le registre de la romance, mais je peux vous dire qu’en Urban Fantasy, elle « vaut le détour » !

 

Bane Seed est une Banshee, elle est immortelle et appartient au monde du Sidh. Son rôle est de punir les hommes de leurs méfaits (tromperie, duperie et autres crimes). Autant dire qu’elle ne manque pas de travail. Néanmoins, sa dernière intervention, pour laquelle elle n’a pas pris de gants, lui a valu un « travail d’intérêt général ». Elle doit travailler pour le Conseil en tant que « flic ». C’est déjà pour elle une épreuve, mais pour parfaire la chose ils lui collent un binôme en la personne de Dorian Murray, un Incube. Cela pourrait être le début d’une blague… sauf que c’est tout ce qu’il y a de plus sérieux.

 

Bane est une femme de plusieurs millénaires qui a du mordant. Elle n’est pas femme à se laisser faire, ni impressionner. C’est une femme d’expérience qui assume toutes ses excentricités. Une femme de caractère avec un soupçon de folie, exactement le style de personnage que j’adore.

 

Toute l’histoire est du POV de Bane, du coup son comparse, Dorian Murray, reste assez mystérieux. Enfin, autant qu’un Incube puisse l’être. J’aurais aimé en savoir plus à son propos, mais je suis certaine que ce sera le cas par la suite. C’est un personnage qui semble intéressant, qui ne manque pas d’humour et qui a assez de répondant pour faire face à une femme comme Bane.

 

On retrouve deux personnages cultes : Merlin et Morgane. Ce sont des amis de Bane et ils sont complètement déjantés. Ils sont géniaux !

 

L’auteur ne perd pas de temps et entre rapidement dans le vif du sujet. On découvre son univers au fur et à mesure. L’affaire confiée à Bane et Dorian n’est pas extrêmement développée, mais elle est plaisante et permet de nous faire découvrir l’univers imaginé par l’auteur.

C’est drôle, frais, léger, bourré d’humour et avec un univers celtique facile à digérer tout en étant bien exploité et assez détaillé. Il y a énormément de références : de Anita Blake à Outlander en passant par James Bond et Game of Thrones. Un vrai régal.

 

Ccl : Une très bonne lecture. Ce premier tome laisse envisager une nouvelle série d’Urban Fantasy très prometteuse. On ne s'ennuie pas une seconde et le sourire est au rendez-vous à chaque page. A découvrir !

 

Un 4,25/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 11/02 au 12/02

 

Livre lu et chroniqué pour Un brin de lecture.

 

Logo Livraddict

Repost 0
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 14:00

Auteur : Lily HAIME

Editions : MxM Bookmark

Pages : 89

Prix : 0,00 €

Parution : 25/01/2017

 

 

 

 

Quatrième de couverture

Il suffit d’une lettre pour tout changer...

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis

 

Harley Nelson, fils de Bikers, est un brillant étudiant de Princeton, ayant l’ambition de rejoindre Harvard où il retrouvera son amoureux, Brody, étudiant à Yale, avec lequel il est en couple depuis six ans.

Harley et Brody ont tout prévu, sauf Phoenix Bennett le colocataire de Harley.

Alors que Harley vient de recevoir la lettre tant attendu de Harvard, il ne sait plus quoi faire. Son rêve, et celui de Brody, est sur le point de se réaliser, mais il n’arrive pas à se résoudre à quitter Phoenix. Pourtant, entre eux il ne s’est jamais rien passé. Pour Phoenix, Harley est hétéro et Brody est une fille…

 

Le récit alterne entre Harley et Phoenix. On apprend à les connaître et à les apprécier pleinement. C’est court, mais complet, tout sonne juste. En à peine une centaine de pages, Lily Haime nous offre une magnifique romance pleine de sentiments et d’émotions. Elle utilise toujours la même recette de l’amitié et la famille, et ça fait mouche à chaque fois.

 

Ccl : Lily Haime a un vrai don, c’est une magicienne des mots. Même avec un récit aussi court, elle arrive à nous transporter et nous faire aimer ses personnages. A lire !

 

Un 5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu le 31/01

Logo Livraddict

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de les-lectures-de-titou
  • Le blog de les-lectures-de-titou
  • : J'ai créé ce blog afin de partager ma passion pour la lecture. N'hésitez pas à me donner vos conseils.
  • Contact

dame"

dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"

vous en trouverez plus par ICI

Recherche

dame"

 

 

MON CREDO

 

dame"

 

Kate Daniels T1

Toi + Moi + Lui

Driven T5

Jamais plus

Driven T6

Follow me T2

 

En image ICI

 

 

dame"

PARTENARIATS

Capture-d-ecran-2013-02-02-a-22.55.55.png 

 Ladiesclub 

 

 Ladiesclub 

 

 Ladiesclub 

    

CONTACT

 

leslecturesdetitou@gmail.com

Facebook 

 LIVRADDICT.jpg 

 GOODREADS.jpg

Mon profil sur Babelio.com

 

AMAZON PREMIUM

Essai gratuit 30 jours

SAUVETAGE KATE DANIELS

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR SIGNER LA PETITION

KateDanielsRescue600pix_zps293950c4.jpg

Goodreads

 

2017 Reading Challenge

Titou has read 0 books toward her goal of 200 books.
hide

 

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Titou has read 196 books toward her goal of 200 books.
hide