Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 20:22

Auteur : Amélie C. ASTIER (Amheliie)

Editions : Auto-édition

Pages : 588

Prix : 5,49 € / 20,00 €

Parution : 13/01/2019

 

Quatrième de couverture

Bienvenue dans l’univers du porno gay.

Chez « FUCKING BOYS », le monde du X est revisité.

Matthews Riggs alias « Demon », est un des deux Hardeurs du label. Adepte du BDSM, il a trouvé refuge et rédemption en travaillant pour Scarlett Sheeran dans le porno arty. Mais son passé sombre fait écho aux bas-fonds de l’industrie et tourmente encore le dominant. Archer Stone est un ange tombé du ciel. Pour l’acteur, le BDSM devant des caméras est un moyen de s’abandonner de son quotidien où il aime tout contrôler. Mais l’homme au grand cœur n’avait pas envisagé le bouleversement qu’engendrerait sa rencontre avec Demon. Au-delà du partenariat qu’ils partagent chez FUCKING BOYS, Dem et A sont amis. Et cette relation fusionnelle entre eux engendre des sentiments interdits. Il y a des règles et des choix que Demon ne veut pas contourner, mais qu’Archer veut faire céder. Seulement, suite à l’explosion médiatique de l’affaire des snuffmovies, les fantômes du passé de Demon font leur grand retour au moment le moins propice pour espérer un changement dans leur relation. L’acteur bascule dans ses propres souffrances et un véritable cauchemar commence, laissant Archer impuissant. Et lorsqu’un événement tragique se produit, A décide de plonger avec Demon dans son enfer, en espérant que l’amour puisse sauver les âmes les plus brisées.

 

Mon avis

 

Je m’en doutais avant de débuter ma lecture, ce tome a été… compliqué pour moi. Contrairement à la plupart des lecteurs et lectrices, je n’ai pas vraiment adhéré au personnage torturé de Demon et je n’attendais pas ce tome avec impatience. Il était plutôt une étape à passer pour pouvoir continuer la série… et j’ai mis plusieurs mois avant d’enfin m’y atteler. J’ai fini par me réconcilier avec Demon, mais ce fût laborieux.

 

Au fil de mes lectures, je me suis forgée une image sur comment devait se comporter un Dom. Ou plutôt comment je les apprécie en littérature. Demon ne rentre pas du tout dans mes critères. Je vous entends déjà hurler à cause de mes propos, mais je trouve Demon vraiment trop faible pour un Dom. Il est peut-être un bon Dom dans une chambre rouge, mais en dehors pas du tout. Le contraste est vraiment très (trop) marqué.

 

A contrario, Archer est soumis dans le donjon, mais il remplit presque tous mes critères de Dom dans la vie. J’ai été très agréablement surprise pas ce personnage. Je comprends le principe d’être maniaque du contrôle dans la vie et de vouloir lâcher prise dans certaines conditions. C’est comme ça qu’est Archer. C’est lui qui maîtrise la situation afin de sortir son binôme, dont il est tombé amoureux, de la spirale infernale dans laquelle il s’est enfermé depuis l’arrivée de Dereck.

 

Au final, il y a un bel équilibre entre Archer et Demon. Mais ça ne m’a pas empêché de m'énerver contre ce dernier pour le nombre de décisions stupides qu’il prend et qui le font sombrer de plus en plus au point de faire souffrir le seul homme pour lequel il a des sentiments. Vraiment, même si j’ai compris le pourquoi, je n’ai pas du tout compris la méthode.

Demon a tellement creusé profond que l'irréversible a failli se produire. Archer est obligé de le pousser un peu plus pour le faire sortir de l’autre coté et qu’il retrouve la lumière. Et le chemin est pénible et difficile.

 

Si la fin est plaisante, j’ai même réussi à apprécier Demon, ce roman est majoritairement dur, sombre, troublant, souvent glauque et malsain, parfois redondant… D’une manière générale, le coté sombre ne me dérange pas, mais comme je n’ai ressenti aucune empathie pour Demon son histoire m’a semblée… pesante.

 

Malgré tout je suis contente d’avoir passer cette étape. J’ai maintenant hâte de découvrir la suite… Ce sera donc le 1ertome de Fucking Girls avant de lire le tome 4 de Fucking Love.

 

Ccl : Comme je m’y attendais, ce tome fût une lecture pénible et pesante. Même si je ne peux nier le talent de l’autrice pour le développement de son personnage et son histoire, je n’ai ressenti aucune empathie pour Demon. A contrario, le personnage d’Archer est une belle surprise, c’est un vrai roc. C’est maintenant avec plus de légèreté et d’enthousiasme que je vais continuer cette série.

 

Un 3,75/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 19/12/20 au 22/12/20

 

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Du même auteur (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2020 5 11 /09 /septembre /2020 20:42

Auteur : Tillie COLE

Editions : Milady (New Adult)

Pages : 441

Prix : 14,90 €

Parution : 19/08/2020

 

Quatrième de couverture

« Je lus sur ses traits qu'il était déjà parti, prisonnier du passé, hanté par des voix qui l'enchaînaient aux pires instants de sa vie... des souvenirs qu'il avait imaginé revivre dès qu'il avait su que nous allions avoir un bébé. »

Flamme et Maddie ont trouvé le réconfort dans les bras l’un de l’autre, et leurs âmes blessées commencent enfin à guérir. Mais malgré la force de leur amour, les démons de leur passé n’ont pas totalement disparu. Lorsqu’un nouvel ennemi menace les Hades Hangmen, Flamme doit se battre sur tous les fronts. Il retombe alors dans son enfer personnel et c’est à Maddie de le sauver pour lui rappeler qu’ensemble, ils peuvent tout affronter et que rien ni personne ne peut les séparer. Mais le feu qui le dévore de l’intérieur pourrait bien être le vainqueur de cet ultime combat.

 

Mon avis

 

Dans ce huitième tome, Tillie Cole revient sur le couple Flamme et Maddie, tout en développant le personnage de Cendre, le jeune frère de Flamme.

 

Flamme et Maddie ont retrouvé un équilibre ensemble. Ils ont pansé leurs blessures, mais il suffit d’un embryon pour rouvrir les cicatrices.

Maddie a déjà sauvé Flamme de son enfer personnel, mais elle est consciente que la paix retrouvée est plus que fragile. Flamme est toujours hanté par les paroles de son père. Les flammes du démon dans ses veines se sont apaisées, mais elles n’ont pas disparu.

 

Dans le même temps on ne peut que constater la décente aux enfers de Cendre suite au décès de son meilleur ami, Slash. A l’instar de son frère, il se sent envahi par le mal et ne trouve d’échappatoire que dans l’alcool, le sexe et la drogue… Il a pourtant sa propre Maddie en la personne de Saffie, mais il pense être trop bousillé pour ne faire même que l’approcher. D’autant plus que Saffie a ses propres démons encore très présents.

 

Les HH ont conscience que leurs ennemis ne sont pas détruits et sont toujours méfiants, pourtant des choses étranges se passent aux alentours du club. Ils découvrent des animaux morts et des symboles étranges. Un nouvel ennemi très énigmatique fait son apparition. Un symbole mystérieux que Tanner et Beau ont vu chez leur père, ils leur restent à en trouver la signification.

L’autrice lance quelques pistes pour la suite, mais l’intrigue est reléguée au second plan au profit du développement des personnages. Néanmoins, il n’en reste pas moins que c’est prenant et palpitant, même s’il y a moins d’action.

 

Le récit est essentiellement centré sur Flamme, Cendre et Maddie, les narrateurs, mais on retrouve l’ensemble des couples et on constate l’évolution de leur cellule familiale.

 

C’est probablement le tome le plus fort émotionnellement. Je me suis surprise à pleurer plusieurs fois durant ma lecture. J’ai pleuré pour le petit le Isaïah, mais surtout pour le petit et le grand Joshua.

Flamme est le membre le plus torturé du MC, même s’il est suivi de prêt par son frère et Smiley, le cousin de Slash.

Maddie fait preuve de beaucoup de force pour sauver son homme. Elle a toujours su que ce serait difficile, elle connait bien son mari et son douloureux passé. C’est fou comme l’autrice arrive à transcrire l’effet d’apaisement quand ils sont ensemble.

J’ai eu beaucoup d’empathie pour Flamme qui essaie tellement d’être « normal » et d’avoir les réactions qu’on attend de lui, notamment avec son frère. J’aime vraiment beaucoup ce personnage hors du commun.

 

J’espère juste que Cendre ne va pas reproduire les erreurs de son frère, ou même en faire des pires. Il semble vraiment sur la mauvaise pente. J’espère aussi que, si un tome lui est consacré, il n’y aura pas trop de répétitions avec l’histoire de Flamme et Maddie. Cendre et Saffie sont des personnages qui ont beaucoup de similitudes avec leur ainés.

 

La fin est à l’image du reste du roman : très émouvante.

 

Ccl : Un excellent tome, probablement le plus riche en émotions. Flamme est le Hangmen que je trouve le plus touchant et on ne peut que respecter la force et la combativité de Maddie. Leur couple est très intense et tellement beau et bien assorti. J’apprécie toujours autant cette série et je suis curieuse de découvrir le prochain tome.

 

Un 4,5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 01/09/20 au 03/09/20

 

Un énorme merci aux Ladies et aux éditions Milady pour cette lecture.

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 09:05

Auteur : Laura S. WILD

Editions : Hugo Roman

Pages : 412

Prix : 7,99 € / 17,00 €

Parution : 05/09/2019

 

Quatrième de couverture

Et si l'amour pouvait les libérer ?

Un soir d’octobre, alors que Mila rentre chez elle, quelqu’un l’attend en bas de son immeuble. Une main se plaque sur sa bouche, et un 4X4 l’emporte…

Lorsqu’elle revient à elle, la jeune femme s’aperçoit qu’elle est séquestrée sans comprendre pourquoi elle a été prise pour cible. Qui est son ravisseur ? Que lui veut-il ?

Elle va devoir apprendre à vivre avec Carter, l’homme chargé de la surveiller, qui la trouble autant qu’il la terrifie. Pour Carter, Mila n’est qu’un contrat de plus à honorer. Sa mission est simple : l’enlever, la maintenir prisonnière puis la relâcher une fois la rançon payée. Mais quelque chose chez sa captive lui fait baisser la garde. Et il laisse malgré lui un lien se créer entre eux…

Carter et Mila en découvrent chaque jour davantage l’un sur l’autre et la jeune femme réalise que malgré les apparences, son ravisseur porte un lourd fardeau et qu’il est peut-être prisonnier autant qu’elle...

 

Mon avis

 

J’avais déjà lu des romances NA de l’autrice et j’étais très curieuse de découvrir ce roman qui s’apparente à une Dark Romance sans en être vraiment une.

 

J’ai été longtemps dubitative avec ce roman. A la moitié, je me demandais où l’autrice voulait aller tant cette histoire me semblait inconcevable. J’ai très vite compris le dénouement concernant l’enlèvement de Mila et ça n’a malheureusement rien d’impossible. 

Non, ce qui ce semblait étrange et peu probable venait du comportement de Carter, trop léger pour un pro du kidnapping. Ce fût encore pire quand il change de maison et fait passer Mila pour sa femme. Je n’arrivais pas à appréhender cette folie. D’autant qu’entre eux c’est très tendu. Carter est brutal et colérique, puis attentif et attentionné. Son changement de comportement est perturbant pour Mila comme pour le lecteur.

J’ai eu beaucoup de mal à comprendre comme tout cela pouvait être possible…

 

Et puis, j’ai pensé à toutes ces jeunes filles qui disparaissent et réapparaissent parfois plusieurs années plus tard avec un ou plusieurs enfants… et j’ai vue les choses autrement, avec un esprit plus ouvert aux gens « tordus ». J’ai repensé également au film Room que j’avais vu peu de temps avant… (je mets la bande annonce en-dessous si ça vous intéresse. C’est un film incroyable, dérangeant et perturbant… comme Carter)Tout cela n’a rien à voir avec ce livre à proprement dit, j’en ai conscience. C’est juste par rapport à l’ambiance, la captivité et ce que l’on peut ressentir quand on est privé du monde extérieur.

 

Bref, j’ai repris ma lecture avec moins de « rationalité » et j’ai beaucoup plus apprécié la suite. D’autant que les choses changent entre Carter et Mila. Il est plus ouvert, plus engageant et essaie de rendre sa captivité plus agréable. En outre, Mila sympathise avec Ben, l’associé et meilleur ami de Carter. C’est étrange de sympathiser avec ses kidnappeurs. On pense au syndrome de Stockholm, mais Mila est consciente de tout cela, elle se remet en question. C’est son comportement qui rend le récit plus réaliste, plus concret pour moi.

Ensuite, l’autrice nous en dévoile plus sur Carter et tout s’éclaire… ou presque. On comprend son comportement, on l’excuse même un peu. On le perçoit différemment et on tombe peu à peu sous le charme… C’est homme brisé, torturé, malade, qu’on a finalement envie de câliner.

 

Je concevais mal qu’une histoire d’amour puisse naître d’une telle situation, mais Mila est seule, perdue, elle a été trahie. Au final, la seule personne dont elle est proche, la seule qui s’intéresse réellement à elle, c’est Carter. Leur relation évolue étrangement, la situation est complètement dingue, mais ils apprennent à se connaître comme un couple normal. Ils se découvrent, se séduisent, s’aiment… 

 

L’autrice a fini de me convaincre complètement avec son dénouement. Mila fait la part des choses, elle est cohérente. Cela m’a semblé si sensé, si raisonnable que ça m’a fait revoir toute l’histoire avec un regard plus objectif.

 

J’ai conscience que ce billet part dans tous les sens, mais ce roman m’a beaucoup troublée et il est difficile d’en parler sans trop en dire.

 

La plume de l’autrice est fluide et agréable. Son récit est étrangement addictif. Elle a imaginé une histoire surprenante et elle a parfaitement maitrisé son intrigue. En plus, elle nous offre un véritable épilogue qui clôture superbement cette romance très originale.

 

Ccl : Une romance atypique. Une histoire inconcevable, mais très bien menée. J’ai été sceptique au début, mais au fil de la lecture l’autrice aura réussi à me convaincre… Pour apprécier ce roman comme il le mérite, il faut vraiment le lire jusqu’à la fin… 

 

Un 4/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 07/10/19 au 08/10/19

 

Du même auteur (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
29 août 2019 4 29 /08 /août /2019 12:31

Auteur : Tillie COLE

Editions : Milady(New Adult)

Pages : 568

Prix : 14,90 €

Parution : 21/08/2019

 

Quatrième de couverture

« Tanners Ayers m'avait fait l'amour en sachant que nous n'aurions qu'une seule nuit. Que le Prince Blanc et la princesse du cartel ne pouvaient pas s'aimer. Mais cette nuit-là, il n'y avait eu entre nous ni couleur de peau, ni culture, ni affaires. Juste nos deux corps mêlés. »

Héritier d’une organisation suprématiste, Tanner Ayers a été élevé dans la violence et tue sans merci pour servir sa cause, jusqu’à sa rencontre avec Adelita Quintana, fille du trafiquant de drogue le plus influant du Mexique. Tanner et Adelita se détestent immédiatement, pourtant ils ne peuvent nier l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Bientôt, le jeune homme décide de tout quitter : il rejoint les Hades Hangmen dans l’espoir de pouvoir un jour aimer Adelita librement. Des années plus tard, les deux amants se retrouvent enfin. Mais entre le gang de bikers et le cartel, la guerre gronde. Tanner et Adelita devront se battre pour cet amour qui met tous leurs proches en danger…

 

Mon avis

 

Si le schéma des tomes reste peu ou prou le même, ils ont chacun leur identité, leur âme, leurs particularités.

 

Attention risque spoilers des tomes précédents (ça devient un peu inévitable)

 

Tanner et Adelita se sont connus avant l’arrivée de Tann chez les Hangmen. Elle est à l’origine de sa trahison envers le KKK et de son intégration chez les bikers.

 

Tanner était le Prince Blanc du KKK, l’héritier du grand Wizard. A ce titre, son père, le gouverneur Ayers, ne lui épargnait rien et, même s’il le tenait à l’écart des négociations, l’emmenait partout avec lui, notamment chez Alfonso Quintana, le chef du plus important cartel du Mexique...

Adelita Quintana est la princesse du cartel. La fille ultra protégée et surveillée d’Alfonso. Elle vit dans une prison dorée et a appris à faire ce que son père lui disait. Y compris quand il était question de tenir compagnie au Prince Blanc qui la regardait avec dégoût, un dégoût qu’elle lui rendait bien.

 

Grace à quelques flash-back, on découvre la rencontre et la relation de Tann et Lita. Leur antipathie immédiate et mutuelle était tellement forte, qu’il était évident qu’elle cachait un désir fulgurant. Mais elle est mexicaine, a la peau foncée, lui est blanc et a été élevé avec l’idée que les gens de couleur étaient inférieurs. L’attirance qu’ils ressentaient pour l’ennemi ne les rendaient que plus furieux… jusqu’à ce que le désir l’emporte.

 

J’ai beaucoup aimé le couple Tanner – Adelita. Un amour profond qui a pris racine dans la haine. Ils ont un énorme point commun : ils sont emprisonnés dans une vie dont ils n’ont aucune maitrise et qu’ils détestent. 

 

Ils ne se sont pas vu depuis deux ans. Lita attend patiemment le retour de son amant, mais son père veut la marier à son second, Diego Medina.

Tanner travaille dur depuis deux ans afin de pouvoir vivre librement avec Adelita. Il a rejoint les Hangmen avec cet objectif en tête. Il s’est investit afin de se construire une nouvelle famille. Il a été obligé de quitter son frère de sang, Beau, mais il a retrouvé son frère de coeur, Tank. J’ai beaucoup aimé les liens qui nouent ces deux hommes, un peu à l’image du trio de psychopathes. Et il y a même Beauty, la femme de Tank, que j’ai trouvé formidable.

 

Le club est menacé par les mexicains suite à la bataille pour sauver Sia. Styx décide de prendre les devants est d’enlever une jeune femme proche du cartel grâce aux infos fournies par Tanner et Shadow, un ancien du cartel appartenant désormais aux Diablo. Mais la jeune femme qu’ils enlèvent n’est par une simple proche, à la surprise de Tanner il s’agit de Lita… et cela va tout faire basculer…

 

J’ai passé un excellent moment avec ce tome. Comme avec le précédent on s’éloigne un peu de de la traite des femmes et de ses horreurs, même si cela reste le fond du problème, pour entrer un peu plus dans une guerre sanglante… Les Hangmen doivent affronter le cartel et le KKK, des ennemis que l’argent a rapproché. L’enlèvement d’Adelita va déclencher les foudres…

Tanner veut garder Adelita avec lui, mais Styx doit penser au club, et surtout à Mae et son fils. Cette fois la guerre éclate pour de bon, les Hangmen doivent prendre les devants pour éliminer leurs ennemis.

 

Beaucoup d’action, de rebondissements, mais aussi des révélations surprenantes. Tillie Cole n’a pas fini de nous surprendre avec cette série, et compte tenu de la fin c’est loin d’être terminé !

 

Ccl : Avec ce septième tome, Tillie Cole arrive encore à nous surprendre et à toujours autant nous émouvoir. Un récit à la Roméo et Juliette des temps modernes, tout en cuir et tatouages. Une belle histoire d’amour, beaucoup d’action et de suspense, des rebondissements et des révélations qu’on voit pas venir et un final qui nous fait rager de ne pas avoir la suite sous la main…. Bref, une réussite !

 

Un 4,5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 19/08/19 au 20/08/19

 

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
27 août 2019 2 27 /08 /août /2019 11:23

Auteur : Tillie COLE

Editions : Milady(New Adult)

Pages : 471

Prix : 14,90 €

Parution : 28/11/2018

 

Quatrième de couverture

« Quand j'avais compris que je les aimais tous les deux, ma plus grande crainte avait été que je ressente une préférence pour l'un. Mon coeur ne pouvait-il en accueillir qu'un ? Mais allongée là, à embrasser les deux hommes qui s'étaient emparés de mon âme, je compris qu'un coeur est infini. L'amour peut s'étendre encore et toujours. Mon coeur pouvait accueillir tous ceux que je voulais. »

Hush et Cowboy ont trouvé une famille au sein du gang de bikers Hades Hangmen. Lorsqu’une nouvelle menace surgit, ces inséparable frères d’armes se voient confier une importante mission : veiller sur Elysia, la sœur de leur vice-président. Tandis que Cowboy tombe sous son charme, Hush, hanté par ses démons, maintient ses distances… jusqu’à ce que la jeune femme brise une à une les barrières qu’il avait érigées autour de son cœur. Ensemble, le trio croit enfin trouver le bonheur. Mais un homme tout droit sorti du passé d’Elysia est prêt à tout pour s’emparer d’elle…

 

Mon avis

 

C’est, sans aucun doute, mon tome préféré.

 

J’ai trouvé ce tome plus intimiste.

Hush et Cowboy, les inséparables Cajuns, sont chargés de protéger Sia, la sœur de Ky, après avoir appris que Garcia, son ancien amant/tortionnaire, était sur ses traces.

Sia déteste le club, il n’est rattaché qu’à de mauvais souvenirs. Elle refuse d’y rester cloitrée. De fait, on change de cadre pour se retrouver dans son ranch, avec ses chevaux… l’endroit où elle se sent le mieux, en sécurité.

 

Hush, au même titre que son comparse, est tombée sous le charme de Sia dès leur première rencontre. Mais 1°) c’est la petite sœur de leur VP et elle est intouchable 2°) Hush a une très mauvaise estime de lui-même.

 

Je suis complètement tombée sous le charme de Hush. Son histoire, son vécu, ses peurs, ses secrets… m’ont beaucoup touchée. C’est un beau ténébreux qui cache une histoire très émouvante...

Cowboy est l’opposé d’Hush. C’est le mec toujours sympa, charmant, souriant. Il n’est que lumière alors que son ami n’est qu’ombre… Ils forment un duo chaud bouillant très complémentaire et absolument irrésistible.

 

Sia a vécu une sombre histoire avec un mexicain alors qu’elle était jeune. Elle s’en est sortie grâce à Ky et Styx, mais ce qu’elle a vécu la hante toujours… C’est néanmoins une femme avec du caractère et un franc parler comme je les aime.

Hush, Sia et Cowboy forment un ménage très équilibré, touchant et attachant. Il y a une très belle alchimie entre eux. Hush et Sia sont brisés, mais Cowboy restaure leur équilibre.

 

Un peu moins d’esclavage sexuel dans ce tome, même s’il en est toujours question, par contre on touche beaucoup plus au racisme avec la triste histoire d’Hush...

On fait tout de même un petit tour au Mexique au sein d’un cartel, au sein de l’industrie de la traite des femmes organisée par le Cartel et le KKK. Comme quoi, quand il est question d’argent, des ennemis viscéraux peuvent s’associer.

 

Ccl : Un excellent tome, sans conteste mon préféré. Une récit intense et plein d’émotions. J’ai adoré la relation du trio. J’ai été très émue par l’histoire d’Hush, mon chouchou chez les Hangmen. L’intrigue de fond est toujours sombre et violente, le thème reste le même tout en approfondissant celui du racisme. C’est toujours aussi déroutant, bien écrit et addictif. 

 

Un 4,5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 12/07/19 au 13/07/19

 

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de les-lectures-de-titou
  • : J'ai créé ce blog afin de partager ma passion pour la lecture. N'hésitez pas à me donner vos conseils. (leslecturesdetitou@gmail.com) PS : je suis nulle pour créer des illustrations, toutes celles qui sont dans mes articles ont été trouvées sur le net. Merci aux créateurs.
  • Contact

dame"

 

Recherche

dame"

 

dame"

dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"

 

Vous en trouverez plus par ICI

dame"

        

 

Et un jour peut-être ceux-là aussi ;)

Avis par maisons d'édition

 

 

 

 

 

 

 

 

Page Facebook

 

Partenariats 2021

 

Goodreads

2021 Reading Challenge

2021 Reading Challenge
Titou has read 0 books toward her goal of 150 books.
hide

2020 Reading Challenge

2020 Reading Challenge
Titou has read 0 books toward her goal of 162 books.
hide

 

2019 Reading Challenge

2019 Reading Challenge
Titou has read 3 books toward her goal of 160 books.
hide

2018 Reading Challenge

2018 Reading Challenge
Titou has read 132 books toward her goal of 150 books.
hide

2017 Reading Challenge

Titou has read 0 books toward her goal of 200 books.
hide

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Titou has read 196 books toward her goal of 200 books.
hide

Titou's bookshelf: read

Nightingale Way
Incendie
Danael
Broken
Exposée : Hollywood romance
Sous les caresses du prince
Pour les plaisirs du prince
Furious
Mister O
Je te ferai aimer Noël !
Un bijou si précieux
Cooper training - Bonus
Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire
Dans les ruines
Désirée
Cœurs dans la tourmente
Capturée
Dominic Black
Maddox
Monsieur Frosty


Titou's favorite books »

 

Les blogs où je vais...

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5