Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2020 2 22 /09 /septembre /2020 08:20

Auteur : Ilona Andrews

Editions : MxM Bookmark Infinity (Urban fantasy)

Pages : 440

Prix : 19,00 €

Parution : 12/10/2020

 

Quatrième de couverture

La mercenaire Kate Daniels ne sait que trop bien que dans l’Atlanta post-Glissement, magie rime avec péril. Mais rien de ce qu’elle a déjà affronté jusqu’à présent ne l’a préparée à ça…

Kate Daniels et Curran Lennart, l’ancien Seigneur des Bêtes, sont enfin sur le point d’officialiser leur relation, mais des obstacles de taille leur barrent leur route jusqu’à l’autel…

Dans sa quête incessante de pouvoir, Roland, le père de Kate, a kidnappé le demi-dieu Saiman et le saigne lentement à blanc. L’oracle des sorcières a prédit à la jeune femme que si elle épouse l’homme qu’elle aime, elle le perdra à jamais et qu’Atlanta périra dans les flammes. Et la seule personne à qui Kate pourrait demander de l’aide ? Elle est morte depuis longtemps...

Les chances de réussite sont infimes. L’avenir est sombre. Mais Kate Daniels n’es pas du genre à jouer selon les règles…

 

Mon avis

 

Comme d’habitude, cette lecture fût une merveille. C’est toujours avec autant de plaisir que je retrouve cet univers et ses personnages.

 

Kate et Curran ont enfin fixé la date de leur mariage et entament les préparatifs… à leur manière toute personnelle…

- […] Votre mariage est dans deux semaines. Avez-vous préparé la liste des invités ?
- Pourquoi en aurait-on besoin ? Je me suis dit que quiconque voudrait passer n’aurait qu’à le faire.
- C’est nécessaire pour savoir combien de personnes vous allez devoir nourrir. Vous avez un traiteur ?
- Non.
- Mais vous avez commandé le gâteau ?
- Heu…
- Le fleuriste ?
- Le fleuriste ?
- Tu sais, la personne qui livre des fleurs coûteuses et les arrange en de jolis bouquets que tout le monde ignore ?
- Ah ! Non.
Roman cligna des yeux.
- J'ai presque peur de demander. Tu as la robe au moins ?
- Oui.
- Et elle est blanche ?
- Oui.
Il me regarda, soupçonneux.

- C’est une robe de mariée ?
- C’est une robe blanche.
- Et tu l’as déjà portée ?
- C’est possible.
Ascanio ricana.
- Et la bague, Kate ?
Oh, merde.
Roman poussa un profond soupir.
- Tu crois que c’est quoi au juste, un mariage ? Une fête où tu vas te pointer, dire « oui, je le veux » et rentrer chez toi ?
- Heu… Oui ? C’est à peu près comme ça que j’imaginais le truc dans ma tête.
- Tu te rends compte que la plupart des huiles d’Atlanta vont vouloir une invitation ?
- Qu’elles aillent se faire voir. Ce mariage est pour Curran et moi, pas pour elles.

[…]
- Kate, tu es quelqu’un de bien, mais tu nages en plein délire. C’est pas grave. Tu vas te marier, donc tu es censée être bizarre, irrationnelle et folle à lier.
- Encore une fois, ce mariage est pour Curran et moi. Tu ne le transformeras pas en un cirque sophistiqué.
- Tu te trompes. (Roman se leva.) La nuit de noces est pour vous deux, en effet. Le mariage, par contre, est pour tous les autres, et le prix à payer pour que vous puissiez bénéficier de cette nuit de noces. Mais ne t’inquiète pas, je m’occupe de tout. En outre, nous avons de plus gros problèmes. L’Oracle des sorcières veut te voir. 

p67-69

De toute manière, avant d’arriver au grand jour, Kate et Curran vont devoir affronter un certain nombre d’épreuves autre que son organisation. L’une d’elle étant la nouvelle puissance magique de Kate. Elle a besoin de cette puissance pour combattre son père, mais elle doit surtout la maîtriser. Heureusement, son homme est là pour la soutenir.

[…] - J’ai eu la sensation d’avoir été remarqué par un dieu. C’était chaleureux et accueillant, comme si le soleil perçait les nuages.
La chaleur de ses bras formait comme un bouclier autour de moi. Curran parvenait à me protéger de tout, sauf de moi-même. Ça, c’était à moi de m’en occuper.
- Je t’aime plus que je n’ai jamais aimé personne, dit-il. Mais je ne veux pas d’un nouveau soleil ou d’une déesse. Je te veux, toi. Je veux une partenaire.
[…]
- Tu veux m’en parler ?
- Il n’y a rien à dire. La magie me change, Curran, et je n’en suis pas toujours consciente. Tu devrais t’enfuir tant que tu le peux encore, avant que l’enfer ne te tombe dessus.
- Non.
- C’est peut-être la dernière chance que tu auras de t’en sortir.
[…]

- Je ne vais nulle part. En outre, c’est précisément en période infernale que toi et moi excellons.
Je m’arrêtai pour le regarder.
- Tu connais mes limites, continua-t-il.
En effet. Nous les avions tracées ensemble. Si jamais il me faisait le même coup qu’en mer Noire, à prétendre s’intéresser à une autre femme pour soi-disant « me protéger », je le quittais. Et si jamais je créais une autre Julie en laissant mon sang brûler la volonté de cette personne, c’était lui qui partait. Pas d’esclavage toléré. C’était une limite raisonnable.
[…]
- Je ne sais pas si je serai encore moi quand la messe sera dite.
Sa main chaude se posa sur mon dos et il se moula derrière moi.
Je me redressai et son bras m’enserra la taille, me pressant contre lui.

- Je serai là. Je me battrai pour toi et nous vaincrons tout ça. Nous avons bien triomphé du reste.
Un jour, Doolittle m’avait dit qu’il n’avait pas peur de moi, mais de ce que je pouvais devenir malgré moi. Ses craintes étaient fondées.
- Le pouvoir est une drogue, continua-t-il. Certains s’y essaient et ont hâte d’arrêter. D’autres l’embrassent et en veulent toujours plus, jusqu’à ne plus rien désirer d’autre.
- Tu sais que ce n’est pas moi.
- Je le sais. Tu es la personne la moins avide de pouvoir que j’aie jamais rencontrée. Et la plus têtue aussi. Irrespectueuse. Grande gueule.
- Tu veux dire indépendante et pleine d’initiatives.
- Oui, cela aussi. Et exaspérante. Forte. Tu ne laisseras personne te prendre ta liberté, Kate.

Il avait raison. Que je sois damnée si je laissais la magie me dicter ce que je devais faire ou penser.

p129 - 131

J’adore vraiment leur relation.

 

Roland est un père étrange et surtout un homme monstrueux toujours en quête de pouvoirs. Sa relation avec Kate est compliquée. Il l’aime, mais elle représente un obstacle. Il pourrait la tuer, pourtant quelque chose le retient encore… mais pour combien de temps ? Et quant est-il de son entourage ? S’il a des scrupules à tuer sa fille, pour le moment, il n’hésite pas à s’en prendre à ses proches… Soit pour s’en servir, soit en les éliminant.

 

Heureusement pour Kate, l’Oracle des sorcières lui donne les informations lui permettant, peut-être, de modifier l’avenir. Malheureusement, son père a également ces informations.

Kate et Curran vont devoir combattre le destin. Kate doit sauver son fiancé et leur enfant à venir… Sacrée motivation !

 

Le couple d’auteurs nous offre un nouvel opus plein d’action, de révélations et de rebondissements surprenants. On sent malheureusement venir la fin inévitable des aventures de Kate et Curran… Le prochain tome sera le dernier et je présume qu’il sera également plein de surprises.

 

L’intrigue est prenante et intense, mais toujours ponctuée d’humour et de moments plus légers.

 

Le tout donne un récit riche en émotions et une fin qui nous laisse le coeur en joie et plein appréhension pour la suite.

- Je t’ai finalement attrapée. Tu ne peux plus t’échapper maintenant. Je t’aime, Kate Lennart.
- Je t’aime aussi, Curran Lennart, murmurai-je avant de l’embrasser encore et de profiter de chaque délicieux instant. Pour toute l’éternité.

p439

Ccl : Je suis toujours aussi fan de cette série. Ce tome ne dépareille pas et est tout aussi génial que les précédents. J’adore Kate et Curran, mais aussi leur proche entourage. L’intrigue est prenante, palpitante, intense… Mais c’est aussi émouvant et drôle.

 

Un 4,75/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 11/09/20 au 13/09/20

 

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Des mêmes auteurs (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
12 mai 2020 2 12 /05 /mai /2020 12:53

Auteur : Ilona Andrews

Editions : MxM Bookmark Infinity (Urban fantasy)

Pages : 472

Prix : 22,00 €

Parution : 16:03/2020

 

ATTENTION SPOILERS (ne pas lire si vous n’avez pas lu le tome 7)

 

Quatrième de couverture

Dans ce dernier-né de la saga Kate Daniels, la magie inonde toujours par vagues la ville d’Atlanta post-Glissement, et chaque marée entraîne son lot de dangers…

Après avoir abandonné leur position au sein de la Meute, la mercenaire Kate Daniels et son compagnon, l’ex-Seigneur des Bêtes, Curran Lennart, doivent s’habituer à un nouveau style de vie. Même si le couple se réjouit de ne plus avoir à gérer les sempiternelles querelles, diriger les métamorphes représentait un challenge au quotidien qui manque à Curran.

Aussi, lorsque la Meute offre de lui céder ses parts dans la Guilde des Mercenaires, il saute sur l’occasion – et tant pis si l’organisation ne veut rien avoir à faire avec lui et Kate. Heureusement, grâce à son statut de mercenaire chevronnée, Kate peut s’acquitter de n’importe quelle mission inachevée de la Guilde, et ainsi renflouer leurs caisses et bâtir leur réputation. Mais le couple ignore que tous les petits boulots qu'il accomplit sont en fait liés les uns aux autres…

Un ennemi ancestral vient de s’éveiller et Kate et Curran sont les seuls à pouvoir l’arrêter avant qu’il ne détruise leur ville, quartier par quartier…

 

Mon avis

Que du bonheur !

L’affrontement entre Kate et Roland ne correspondait pas du tout à ce que j’attendais, mais c’était cohérent. Par contre, la grosse surprise venait du fait que Kate, en voulant couper l’herbe sous les pieds de son père, a fait sienne Atlanta et que, pour « contrer » cet affront, Roland lui demande de quitter la Meute et sa place de Consort en échange de quoi il les laisse tranquilles… Enfin la tranquillité relative façon Roland. Bien évidemment, sa Poiltesse n’allait pas abandonner sa fiancée…

On quittait Kate et Curran visitant une nouvelle maison pour leur nouvelle vie, on les retrouve deux mois plus tard installés avec leur fille adoptive, Julie, travaillant ensemble et essayant de s’accommoder de la vie en banlieue. Les relations de voisinage ne sont pas toujours faciles…

- Les voisins m’ont demandé de porter certains problèmes à votre attention.
Et elle avait bravement accepté de porter ce fardeau.
- Je vous écoute.
- C’est à propos des boîtes aux lettres collectives.
D’où j’étais, je les apercevais du coin de l’œil. Elles paraissaient intactes.
- Vous voyez, le facteur a croisé votre mari alors qu’il effectuait une de ses promenades.
- Mon fiancé, pas mon mari. Nous vivons dans le péché.
Momentanément coupée dans son élan, Heather cligna des yeux.
- Oh… C’est bien, finit-elle par dire.
- Oui, très. Je le recommande chaudement.
- Euh, bon… comme je le disais, le facteur a vu votre fiancé sous sa forme animale et il… euh… il a été effrayé.
Oui, en général, c’était la réaction normale quand on rencontrait Curran pour la première fois.

- Nous ne sommes pas sûrs qu’ils distribuent à nouveau le courrier.
- Avez-vous reçu une notification officielle de la poste ?
- Non, mais… (Heather essaya de sourire.) Nous espérions que votre fiancé puisse cesser de faire ça.
- Faire quoi ?
J’éprouvai une envie soudaine de l’étrangler. J’en avais plus qu’assez que les gens agissent comme si Curran était une bête sanguinaire en quête du prochain bébé endormi à dévorer.
- Se promener sous sa forme animale.
Non, pas de serrage de glotte, Kate. L’étranglement ne fait pas partie des pratiques de bon voisinage.
- Et ce serait bien s’il en profitait pour limiter le périmètre de ses promenades.
La journée avait été longue. J’avais les nerfs à vif et elle finissait joyeusement de les écorcher.

Je pris une profonde respiration. Ces deux ans passés à naviguer le bourbier politique de la Meute et à gérer les affrontements entre métamorphes et humains servaient finalement à quelque chose.
- Selon la loi Guzman, aux États-Unis, les métamorphes sont libres de porter la forme qu’ils ou elles souhaitent. Les discriminer selon ce critère est un crime fédéral. Il est également illégal d’édicter des règlements qui entravent leur capacité à changer librement de forme. J’espère sincèrement que le quartier n’a pas envisagé de signer une telle pétition.
Parce que s’ils le faisaient, je la leur ferais bouffer. Lentement.
- Non, non, bien sûr que non.

- J’espère aussi que vous n’étiez pas en train de suggérer que mon fiancé doive limiter la forme qu’il adopte lorsqu’il se déplace dans les rues de son quartier ?
- Non, évidemment, non, dit-elle en rétropédalant. C’est juste que ça dérange les chiens…
- En outre, mon fiancé ne se promène pas. Il patrouille. Nous habitons à côté d’une zone boisée. Je suis sûre que vous avez entendu les coyotes hurler. À en juger par le nombre d’affichettes scotchées sur les lampadaires et les clôtures du quartier, de nombreux chats et chiens ont disparu avant le 15 janvier, mais plus aucun depuis. Vous voulez savoir pourquoi ?
Elle ne répondit rien.

- Tout simplement parce que nous avons emménagé ici à cette date. Mon fiancé est un super prédateur. Il a revendiqué ce territoire, et tous les autres savent qu’il ne faut pas le défier. 

p.158-160

Kate et Curran ont quitté la Meute et les problèmes y afférents, mais ils n’ont pas changé d’un iota. En outre, Kate doit protéger Atlanta et son père est toujours un problème. Et puis, ils s’éclatent dans la bagarre ces deux-là, ça fait parti de leurs charmes.

 

Goules, créatures mythologiques, géants, un métamorphe disparu… voilà ce qu’ils affrontent dans leur nouvelle vie… Pas vraiment de changements par rapport à avant, sauf qu’ils n’ont plus l’appui de la Meute, ils ne peuvent en principe même pas se rendre à la Forteresse. 

 

En plus, leurs économies ont fondu comme neige au soleil. Les sociétés de la Meute dans lesquelles Curran a des parts ne pouvant les lui racheter, Jim, nouveau Seigneur des Bêtes, propose donc à Curran de lui céder les parts de la Meute dans la Guilde des Mercenaires, dont Kate est membre. La Guilde a d’énormes problèmes de gestion, elle est au bord de la faillite, et son redressement pourrait être le challenge dont Curran a besoin.

 

Et n’oublions pas Roland qui, après avoir voulu tuer sa fille, veut désormais faire parti de sa vie et la mener devant l’autel… C’est un personnage troublant, flippant et malgré tout amusant.

 

La bonne surprise de ce tome c’est Dali. J’avais beaucoup aimé la tigresse, compagne de Jim, mais elle apparaît très rarement. Elle est désormais la nouvelle Consort et a tout autant de mal que Kate à s’y faire.

 

Les auteurs développent encore leurs univers, avec de nouvelles créatures mais aussi avec les lois de la Meute. Le quartier de Kate et Curran va être très animé...

 

Comme d’habitude, on ne s’ennuie pas une seconde avec ce tome. Les pages défilent, c’est prenant et addictif. En plus, Curran et Kate sont presque toujours ensemble et j’ai adoré les voir évoluer normalement, avec leurs problèmes domestiques.

 

J’ai essayé de faire durer ce tome le plus longtemps possible en ne lisant que le soir, c’est très rageant… Malgré tout je l’ai dévoré en 3 soirées et ça va être long jusqu’en septembre pour avoir la suite. En plus, il ne reste plus que deux tomecrying. J’espère que la série spin-off sera également publiée en français… 

 

Ccl : Un vrai régal. Du pur bonheur. J’adore cette série et ce nouveau cycle est très prometteur. C’est toujours aussi prenant et palpitant. La nouvelle vie de Kate et Curran ouvre de belles perspectives. Vivement le prochain tome.

 

Un 5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 08/05/20 au 10/05/20

(Source images ICI)

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Des mêmes auteurs (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 18:55

Auteur : Ilona Andrews

Editions : MxM Bookmark Infinity (Urban fantasy)

Pages : 517

Prix : 23,00 €

Parution : 16/09/2019

 

Quatrième de couverture

Peu importe comment évolue la scène paranormale politique d'Atlanta, un élément reste constant : s'il y a un problème, Kate Daniels y est plongée jusqu'au cou…

Désormais Compagne de Curran, le Seigneur des Bêtes, l'ex-mercenaire, Kate Daniels, doit gérer plus de responsabilités qu'il est humainement possible. Elle doit non seulement essayer de maintenir son agence d'investigation à flot, mais aussi arbitrer les affaires de la Meute tout en préparant ses membres à une attaque de Roland, un être ancien et cruel, doté de pouvoirs quasi-divins.

Depuis que le lien entre Kate et lui a été rendu public, plus personne n'est à l'abri. Encore moins les proches de la jeune femme.

Tandis que l'ombre menaçante de Roland se rapproche inexorablement, Kate doit se rendre au Conclave, une réunion où les dirigeants des différentes factions paranormales d'Atlanta se retrouvent régulièrement.

Confrontée à l'assassinat d'un Maître des Morts perpétré selon toute vraisemblance par un métamorphe, Kate n'a que vingt-quatre heures pour débusquer le tueur. Et cette fois-ci, en cas d'échec, s'amorcera une guerre qui détruira tout ce qui lui est cher.

 

Mon avis

 

Un tome qui sonne comme une fin, mais qui n’en ai pas une…

Comme les auteurs le précisent, c’est la conclusion de l’une des trames de l’histoire et non de l’histoire elle-même. Il n’en reste pas moins qu’une page se tourne avec ce tome… et même un peu plus que ça. C’est la fin d’une époque avec l’affrontement tant attendu, mais je ne m’attendais néanmoins pas au rebondissement final.

 

A la fin de Montée Magique, Kate et Curran ont vu Hugh, grièvement blessé, se téléporter. Le lien entre Kate et Roland a été dévoilé et tout le monde se prépare à une attaque de Roland.

Le récit débute par un extrait du journal de Barabas rappelant les évènements et résumant l’histoire de Kate.

 

Curran doit s’absenter et c’est Kate qui est en charge de la Meute. Ce n’est pas la première fois, mais on s’aperçoit vraiment tout ce que Curran doit gérer… et cela depuis qu’il a 15 ans. Les auteurs trouvent toujours le moyen d’étoffer leurs univers. Comme par hasard, il s’absente au moment de la réunion du Conclave...

 

Kate est sur tous les fronts, entre ses responsabilités envers la meute, sa fille, son entreprise et la préparation du combat à venir.

 

Le couple Kate – Curran est plus uni que jamais. Leur amour se ressent tout au long du récit, même quand ils sont séparés.

Curran avait fait cette réservation pour moi. Le bonheur m’inonda la poitrine.
- Combien de temps ?
- Deux semaines. On pourrait partir à mon retour et y rester jusqu’à Noël. On doit revenir pour les fêtes, sinon, la Meute va nous tomber dessus à bras raccourcis. Avec la ligne tellurique, le trajet ne prendra que deux heures.
Deux semaines… Fantastique.
- Et les audiences ?
- Réglées. Tu te souviens de cette session d’urgence qui nous a bouffé tout notre jeudi ? C’était pour ça.
- Le procès Gardner ?
Géré lui aussi.
Curran se pencha vers moi. Ses iris gris scintillaient de petites étincelles dorées. Il fronça ses sourcils blonds et les agita de haut en bas avec lenteur.
- C’est ton regard charmeur ?
- Exact. Celui qui te promet des nuits de folie.
J’éclatai de rire.

- Tu as lu ce livre de pirates qu’Andrea m’a laissé ?
- Il se peut que j’en aie feuilleté quelques pages. Alors ? Me feras-tu le plaisir de m’accompagner au Black Bear Lodge afin que nous puissions passer nos journées au lit, à boire et à grossir, sans penser à quoi que ce soit qui ait trait à Atlanta ?
- Et tu me garantis des nuits d’extase ?
- Des jours aussi. Extase non-stop.
Deux semaines, rien que nous deux. Le paradis. J’aurais littéralement tué pour pouvoir y aller immédiatement.
- Marché conclu, Votre Majesté.

p. 51-52

L’intrigue est brillamment menée, beaucoup d’actions et de rebondissements. Comme d’habitude le récit est rythmé et addictif. Avec cet univers et ses personnages on s’en prend toujours plein la tête et c’est un vrai plaisir.

 

Ce n’est pas le final que j’attendais pour cette partie de l’histoire, mais c’est cohérent.

L’épilogue est beaucoup plus surprenant et j’ai hâte de lire la suite.

 

A la fin les auteurs nous offrent une courte histoire, Tests Magiques, centrée sur Julie dans sa nouvelle école. Une histoire légère après une aventure riche en suspens, en action, en trahison, en complots et en émotions.

 

Ccl : Un excellent tome. Une page se tourne avec et une autre pleine de surprise s’ouvre. J’aime tout dans cette série, les plumes, l’univers, les personnages, l’humour… Les auteurs ne cessent de développer et d’étoffer leur création et c’est à chaque fois un régal. Ce tome est mené tambour battant avec beaucoup d’actions et de rebondissements. Le récit est prenant et palpitant. 

 

Un 4,75/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 08/11/19 au 10/11/19

 

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Des mêmes auteurs (cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 20:33

Auteur : Ilona Andrews

Editions : MxM Bookmark Infinity (Urban fantasy)

Pages : 475

Prix : 22,00 €

Parution : 29/04/2019

 

Quatrième de couverture

La mercenaire Kate Daniels et son compagnon, Curran, le seigneur des bêtes, se démènent pour résoudre une crise déchirante. Incapables de contrôler leur bête, de nombreux enfants métamorphes de la Meute ne survivent pas à leur première transformation et n’atteignent pas l'âge adulte. Il y a bien un remède qui pourraitles aider, mais le secret de sa fabrication est jalousement gardé par les clanseuropéens et peu de doses sont disponibles à Atlanta.

Kate ne supporte pas de voir souffrir des innocents. Pourtant, la solution qu'elle et Curran ont trouvée promet d'être encore plus douloureuse. Les métamorphes européens, qui ont déjà essayé de manipuler le Seigneur des Bêtes par le passé, luiont demandé d'arbitrer un conflit en échange du fameux remède. Comme la survie de la jeune génération et l'avenir de la Meute sont en jeu, Kate et Curran savent qu'ils doivent accepter la proposition… Mais il ne fait aucun doute qu'ils se dirigent tout droit dans la gueule du loup.

 

 

Mon avis

 

Enfin un inédit de Kate Daniels, j’ai l’impression de l’avoir attendu une éternité.

Je vais avoir besoin de le relire… C’est une nécessité. C’est toujours meilleur la deuxième fois, on savoure plus, et il y a quelques détails sur lesquels j’aimerais m’attarder.

 

Le wolfisme est une tragédie pour la Meute. Le seul remède est la Panacée et le secret de sa fabrication est étroitement gardé. Elle est fabriquée en Europe et, par un étrange hasard, Curran et Kate viennent d’être invités à y jouer les médiateurs en échange d’une quantité appréciable du fameux du remède...

 

Ils ont parfaitement conscience qu’il s’agit d’un piège, mais comment passer à coté de cette chance de sauver les enfants de la Meute.

 

Nous partons donc pour un petit séjour en Europe en compagnie de Curran et Kate, mais aussi Andrea, Barabas, Dereck, Raphaël, Tante B, Mahon et sa fille, George, la sœur de Jim, Keira, Eduardo, un buffle-garou, Doolittle et Saiman.

A leur arrivée en Europe, ils vont avoir la plus énorme des surprises en découvrant qui est leur hôte. Et le détenteur du secret de la Panacée.

 

Nous sommes à nouveau entrainés dans une intrigue prenante, addictive et brillamment menée. Surprises et révélations sont au rendez-vous. Plus personne ne peut désormais ignorer qui est Kate.

 

Kate et Curran sont souvent séparés. Ce dernier m’a fait pesté plus d’une fois, il joue un jeux dangereux et à la place de Kate j’aurais vraiment pété un câble. Elle n’est jamais vraiment sereine, elle est jalouse, mais elle reste dangereusement sage la plupart du temps. Elle sait se tenir, surtout quand Barabas la surveille…

Curran lui adressa le sourire plein de chaleur et de séduction qui d’habitude améliorait mes journées. Pousser Lorelei dans l’océan n’était pas diplomatique, mais j’en mourrais d’envie.

p121

Elle a confiance en son compagnon et même si des doutes font surface, cette confiance est solide. Néanmoins, on découvre une Kate plus fragile, plus émotive… Une Kate qui se pose beaucoup de questions et dont la seule certitude est son amour pour Sa Poiletesse.

 

J’ai eu une énorme bouffée d’affection pour Tante B, contrairement à Mahon, elle est fidèle à Kate. L’ours n’a jamais caché qu’il n’apprécie pas beaucoup la compagne de son protégé.

Lorelei est peut-être un pion sur un échiquier, mais c’est véritablement une petite garce.

 

Les auteurs développent encore leur univers, de nouvelles créatures font leur apparition. C’est vraiment captivant.

 

Ccl : Un vrai bonheur de retrouver l’univers et les personnages. Manipulation, magie, jeux de pouvoirs, révélations… Comme d’habitude avec Kate on ne s’ennuie pas une seconde, même si dans ce tome elle montre une facette plus sensible de sa personnalité. Un tome intense mêlant habilement émotions et action.

 

Un 4,5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 02/05/19 au 05/05/19

 

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Des mêmes auteurs (Cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0
22 avril 2020 3 22 /04 /avril /2020 16:57

Auteur : Ilona Andrews

Editions : MxM Bookmark Infinity (Urban fantasy)

Pages : 439

Prix : 20,00 €

Parution : 12/02/2018

 

Quatrième de couverture

Ravagée par une guerre entre la magie et la technologie, Atlanta n'a jamais été aussi dangereuse. Par chance, Kate Daniels est sur le coup.

Kate Daniels a peut-être quitté l'Ordre de l'Aide Miséricordieuse mais elle est toujours plongée jusqu'au cou dans les problèmes paranormaux. Ou, plutôt, elle le serait si quelqu'un daignait l'embaucher. Maintenant que l'Ordre s'emploie à ruiner sa réputation, lancer sa propre affaire s'avère plus difficile qu'elle ne l'aurait cru... Sans compter les nombreux clients potentiels qui craignent d'indisposer le Seigneur des Bêtes, qui n'est autre que le compagnon de Kate.

Quand le premier Maître des Morts d'Atlanta l'appelle pour lui demander de l'aider à capturer un vampire en cavale, Kate saute sur l'occasion de décrocher un travail rentable. Cependant, elle découvre vite qu'il ne s'agit pas d'un incident isolé. Kate doit alors absolument découvrir le fin mot de l'histoire, et rapidement, sinon la ville et tous les êtres qui lui sont chers risquent de payer le prix fort.

 

Mon avis

 

Il s’agit d’une relecture. Ce tome avait était un coup de coeur la première fois en VO et c’est encore meilleur à la seconde lecture dans la langue de Molière.

Vous trouverez mon précédent avis ICI qui reste complètement d’actualité.

 

Même si je connaissais l’intrigue, je me suis régalée. L'intrigue est menée tambour battant, il y a beaucoup d’action.

 

Mon petit Derek chéri est très présent et travaille avec Kate. On retrouve également Andréa, Grendel, Julie et un petit nouveau Ascanio...

Curran répondit dès la première sonnerie.
- Oui ?
- Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ?
- De très, très nombreuses choses.
- Je ne le prends pas avec moi. C’est un gosse.
- C’est un bouda mâle âgé de quinze ans. Il soulève jusqu’à cent soixante kilos au développé-couché et son alpha assure qu’il a une forme intermédiaire correcte.
- Curran !
- J’adore t’entendre prononcer mon nom. C’est tellement sexy.
- J’enquête sur des personnes qui sacrifient des tueurs expérimentés en offrande à des divinités obscures.
- Parfait. Ça l’occupera.

p 140

La relation de Curran et Kate est désormais officielle. En plus d’être devenue indépendante professionnellement, elle doit assumer son rôle au sein de la Meute en tant qu’Altesse consort.

Ils forment un couple toujours aussi étonnant et détonnant… 

- J’ai pensé à ce que tu m’as dit. C’est mérité. Je fais les choses de cette manière parce que ça marche en général et que je les fais de cette manière depuis longtemps. Mais je n’aimerais pas qu’on me fasse la même chose.
Ah ! Un point pour moi.
- Mais nous étions d’accord pour ne pas rompre le dialogue et tu m’as raccroché deux fois au nez. Si notre accord a changé, je n’ai pas été averti.
Là, il n’avait pas tort.
- De toute façon, je commence à en avoir assez de traquer la render, donc je vais l’attraper demain et rentrer à la maison. Je veux savoir si nous sommes réconciliés. J’essaierai de t’appeler au travail quand j’aurai fini. À plus, chérie.

p 224

Et tellement amoureux… 

- Soit tu le laisses te soigner maintenant, soit tu tomberas à court de jus au milieu d’un combat à un moment qui compte. Tu connais ton corps, tu sais que tu as atteint ta limite. Ne m’oblige pas à te porter.
- Essaie pour voir.
Il découvrit le bord de ses dents.
- Est-ce un défi, chérie ?
Je le fusillai du regard.
- Tu aimerais que c’en soit un, chéri ?

p 297

Malheureusement Curran se fait un peu rare dans ce tome, mais il est toujours là aux moments opportuns.

 

Parallèlement à tous les évènements qu’affrontent Kate, on découvre un autre pan de sa famille et par là même de nouvelles connexions et de nouveaux pouvoirs. 

 

L’univers continue de se développer. 

Kate continue de se « consolider » pour l’inévitable combat à venir. 

Voron pensait que l’amour pouvait l’affaiblir, mais c’est tout le contraire… Elle est plus que motivée et prête à tout pour protéger ceux qu’elle aime.

 

Ccl : Un régal. En fait, c’est même meilleur la deuxième fois. Un tome mêlant action, révélations, rebondissements et joutes verbales entre notre couple chéri d’amour. Un univers plaisant et qui ne cesse de s’étoffer. Je suis définitivement fan de cette série et de ce couple d’auteurs.

 

Un 5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 30/01/18 au 31/01/18

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

Des mêmes auteurs (Cliquez sur les couvertures)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de les-lectures-de-titou
  • : J'ai créé ce blog afin de partager ma passion pour la lecture. N'hésitez pas à me donner vos conseils. (leslecturesdetitou@gmail.com) PS : je suis nulle pour créer des illustrations, toutes celles qui sont dans mes articles ont été trouvées sur le net. Merci aux créateurs.
  • Contact

dame"

 

RAINBOW TEAM

La Rainbow Team est une cagnotte caritative qui organise une tombola où les participants peuvent remporter une centaine de livres LGBTQ+ en échange d’un don (ticket). Tous les gains seront reversés à l’association LE REFUGE pour venir en aide aux jeunes. Comment participer ? Il suffit de se connecter sur la page de la cagnotte et de faire un don. 10 euros = 1 participation⁠. Vous pouvez participer plusieurs fois. Si vous donnez 20 euros (2 participations) seront comptabilisées par exemple. Pour tenter votre chance et peut-être remporter une centaine de livres (il y aura trois lots de 100 bouquins), c’est par ici : http://bit.ly/CagnotteRT . N’oublions pas : Love Is Love. Bonne chance à tous et merci pour votre soutien.

 

MON CREDO

 

Recherche

dame"

 

Challenge Automnal 2020

 

dame"

dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"dame"

 

Vous en trouverez plus par ICI

dame"

   

 

Et un jour peut-être ceux-là aussi ;)

Avis par maisons d'édition

 

 

 

 

 

 

 

 

Page Facebook

 

Partenariats 2020

 

 

 

Goodreads

 

2020 Reading Challenge

2020 Reading Challenge
Titou has read 0 books toward her goal of 162 books.
hide

 

2019 Reading Challenge

2019 Reading Challenge
Titou has read 3 books toward her goal of 160 books.
hide

2018 Reading Challenge

2018 Reading Challenge
Titou has read 132 books toward her goal of 150 books.
hide

2017 Reading Challenge

Titou has read 0 books toward her goal of 200 books.
hide

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Titou has read 196 books toward her goal of 200 books.
hide

Titou's bookshelf: read

Nightingale Way
Incendie
Danael
Broken
Exposée : Hollywood romance
Sous les caresses du prince
Pour les plaisirs du prince
Furious
Mister O
Je te ferai aimer Noël !
Un bijou si précieux
Cooper training - Bonus
Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire
Dans les ruines
Désirée
Cœurs dans la tourmente
Capturée
Dominic Black
Maddox
Monsieur Frosty


Titou's favorite books »

 

Les blogs où je vais...

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5

header article tmpphpDMnwQ5