Les MacAllister (ou la Confrérie de l'Epée) tome 5 : Le champion du roi de Kinley MacGREGOR

Publié le par Titou

Auteur : Kinley MacGREGOR

Editions : J’ai Lu pour elle (Aventures & Passions)

Pages : 312

Prix : 7,80 €

Parution : 03/03/2020

Quatrième de couverture

Afin de préserver des enjeux stratégiques majeurs, Henri Plantagenêt a la solution idéale : unir le comte de Blackmoor à Rowena de Vitry. Mais comment faire ? Le jeune homme, surnommé le Faiseur de Veuves, a guerroyé en Terre sainte et abhorre l'idée du mariage. Quant à Rowena, c'est une poétesse qui déteste toute forme de violence. Jamais ces deux-là n'accepteront une alliance !C'est sans compter le plan malicieux de la reine Aliénor, qui entend les piéger pour mieux les réunir. Entre le redoutable chevalier et la belle Dame d'Amour, les différends sont multiples, mais chacun sait que la passion n'a ni rimes ni raison...

 

Mon avis

Même si on peut faire le lien avec la famille MacAllister, ce tome concerne la Confrérie de l’Epée et ses membres parmi lesquels les plus éminents sont le Spectre (Simon de Ravenswood), l’Ecossais, le Faiseur de Veuves, le Sorcier et l’Abbé, mais aussi le Fantôme, le Païen (Pagan) ou encore le Ménestrel. L’éditeur l’a d’ailleurs mis en sous-titre de la série. Une Confrérie secrète née au sein des jeunes hommes, pour ne pas dire des enfants, prisonniers des Sarrasins. Ils se sont donnés pour mission de protéger leurs semblables, les enfants, afin qu’ils ne subissent pas les mêmes tourments qu’eux. A l’instar de Sin MacAllister par exemple…

Avec ce tome on découvre donc quelques membres de cette Confrérie bien que le récit soit centré sur Stryder, comte de Blackmoor, surnommé le Faiseur de Veuves, qui est considéré comme le chef officieux. [L’histoire de Simon de Ravenswood, le frère de Draven (T1), est raconté dans un tome intermédiaire (T4.5) qui n’a malheureusement pas été traduit en français.]

Stryder est un proche du Roi Henry qui souhaite profiter du tournoi annuel pour le marier à Rowena de Vitry dont les terres font l’objet de convoitises suite au décès de son père. Henry y veut quelqu’un de confiance car c’est un territoire frontalier stratégique. Le problème est que Stryder refuse de se marier, ses parents étaient un vaccin anti-mariage, et encore moins à une femme lyrique. Rowena est une femme indépendante, une conteuse surnommée la Dame d’Amour, qui ne rêve que de liberté et déteste les chevaliers et la violence. Chacun d’eux représente ce que l’autre déteste… pas vraiment de quoi faire une union heureuse et encore moins amoureuse. Mais tout cela est sans compter l’esprit manipulateur d’une reine comme Aliénor.

Il y a néanmoins un élément dont personne n’a tenu compte, y compris le couple royal : la personne qui a déjà attenté plusieurs à la vie de Stryder a réussi à s’immiscer dans le camp du tournoi… Et elle s’en prend impunément aux membres de la Confrérie.

J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce roman. J’aime beaucoup la plume de l’autrice et son univers. Ça me semble toujours étrange de voir Henry et Aliénor dans ce contexte. J’ai beaucoup aimé découvrir les membres de la Confrérie et leur origine. J’aimerais beaucoup en savoir un peu plus sur certains des autres membres… Pagan notamment que l’on a croisé dans le tome précédent, mais aussi le mystérieux Abbé, alias Christian d’Acre. Mon souhait sera exaucé pour ce dernier, le tome 6 lui étant consacré, par contre la série ne comporte que 7 tomes et le dernier sera consacré à Lachlan MacAllister. Il faut espérer que les autres apparaitront en second plan.

La romance est agréable à suivre. Stryder et Rowena sont radicalement différents sauf sur un point : ils ne veulent ni l’un ni l’autre se marier. Ce seul fait suffit à les rapprocher et ils découvrent qu’ils ont en fait de nombreux points communs, et même des liens, qui vont les mener directement là où ils ne souhaitaient pas aller… Stryder et Rowena sont des personnages attachants. Ils ont l’un comme l’autre beaucoup de charisme et de tempérament.

Le demi-frère de Stryder, Kit, qui est également un ami d’enfance de Rowena, est un personnage intéressant et plein de surprises.

Le récit est dans l’ensemble amusant, malgré les meurtres et autres complots, néanmoins il y est également question de nombreux abus sur les enfants. Abus qui sont à l’origine de l’existence de la Confrérie… Le sujet de fond des croisades et de la guerre sainte est original et intéressant.

Ccl : Un très bon tome. J’ai pris autant de plaisir à voir évoluer la relation de Stryder et Rowena qu’à découvrir les tenants et aboutissants de l’intrigue. Je suis curieuse d’en apprendre plus sur la Confrérie de l’Epée et ses membres. Une série qui se renouvèle à chaque tome tout en gardant un fil conducteur plaisant et intéressant.

Un 4,5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 29/05/21 au 30/05/21

Mon avis sur les tomes précédents (cliquez sur les couvertures)

 

 

Publié dans Romance historique, J'ai Lu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article