Parutions Juno Publishing du 17 juin 2021 (MM)

Publié le par Titou

Elles sont disponibles avec un jour d'avance sur le site de l'éditeur : Juno Publishing.

Cette semaine ce sont des MM

 

Peut-on échapper à son destin ?

Lorsque Andreas, sur le grand marché de Prague, sauve trois louveteaux, au pelage singulier, de la cruauté des hommes et ce, juste après avoir détroussé quelques badauds, il se voit contraint de s’échapper de la Capitale du Saint-Empire.

Pas question de se tourner vers sa guilde et ses intrigues, pas question de fuir très longtemps et de s’attirer les foudres de son chef, Emich. Néanmoins, toute fuite a une fin et un séjour dans les geôles du Palais impérial, avec d’autres Voleurs, changera sa vie à jamais.

Surnommé ‘Aal’, l’anguille, en raison de sa capacité à se tirer d’affaire avec une agilité confortée par sa petite taille, Andreas se liera d’amitié avec des loups bleus et leurs petits. À quelques centaines de lieues, un autre genre de loups rôde, les Loups de Walburg…

Mon avis ICI

 

Felix

Les choses que je m’attends à trouver au château de Gadleigh :

– Des vitraux rares, le sujet de ma thèse.

– La paix et la tranquillité, pour finir cette thèse.

– Un moyen d’échapper aux paparazzis qui se pressent autour du dernier film à succès de ma star de mère.

Les choses que je ne m’attends pas à trouver :

– Une porte cachée menant à une pièce secrète.

– L’homme le plus beau que j’aie jamais vu.

– L’amour.

Lio

Les choses que l’on attend de moi dans la vie :

– Je suis destiné à devenir le Roi de Liorland.

– J’épouserai une gentille femme qui deviendra reine.

– Je fournirai des héritiers à la monarchie.

Les raisons pour lesquelles cela pourrait être difficile.

– Je suis gay.

– Je suis en train de tomber amoureux de Felix Wilde.

– Il n’a aucune idée de mon statut royal.

Bien qu’il puisse être lu indépendamment, Felix est le deuxième roman de la nouvelle série Le Clan Wilde sur l’immense famille Wilde de Hobie, Texas, dont les patriarches ne sont pas contre une petite intervention si c’est ce qu’il faut pour aider leurs petits-enfants à trouver le grand amour.

Attention : présence d’hommes nus. Disons simplement que Felix se fait royalement baiser de la meilleure façon qui soit.

 

Harry Foster, kinésithérapeute solitaire, a le monde à ses pieds. Une liste de clients bien remplie, un nombre d’abonnés Instagram à six chiffres et un contrat d’édition pour un livre qu’il n’a pas le temps d’écrire jusqu’à ce que son agent lui offre une pause – une retraite sur la côte sauvage du Sud-Ouest.

Joe Carter, cavalier de Cornouailles, se sent seul lui aussi. Sauver des chevaux et gérer Whisper Farm occupent la majeure partie de ses journées, et la nuit, il tente de jongler avec les comptes bancaires périlleux de la ferme.

À la suite de la suggestion de sa sœur, il loue son unique chambre à un citadin, et quand Harry arrive, il est tout ce que Joe n’est pas – calme, patient et suffisamment beau pour être exactement le genre de distraction dont Joe n’a pas besoin.

Harry n’a pas le temps pour les distractions non plus – même pour un fermier au torse nu qui passe devant la fenêtre de sa chambre –, mais son hôte lunatique s’avère impossible à ignorer.

Sur le papier, ils n’ont rien en commun, mais Joe est beau… radieux, et lorsqu’un accident met sa vie entre les mains réparatrices d’Harry, le murmure du véritable amour est inévitable. Si les problèmes qui ont mis la ferme à genoux en premier lieu ne viennent pas s’interposer.

 

Dans un monde qui brûle, où c’est chacun pour soi, tout ce qu’ils peuvent faire pour survivre est de s’accrocher l’un à l’autre…

Le monde a changé. Tan a survécu à trois ans dans un camp de réintégration où il a été envoyé parce qu’il était gay, mais il est désormais à la limite de ce qu’il peut endurer, même avec l’aide de son meilleur ami, Austin.

Lorsqu’une pluie massive de météorites sème le chaos dans le camp, Austin et Tan en profitent pour s’échapper. Ils sont rejoints par Mack, un nouveau venu au camp, expert en survie, mais qui ne connaît rien à l’amour… ni à rien d’autre.

Mais lorsqu’ils découvrent que des extraterrestres ressemblant à des humains ont débarqué sur Terre avec la guerre comme mot d’ordre, leur fuite devient beaucoup plus dangereuse. Ils se rapprochent, mais sans électricité, sans nourriture et sans aucun endroit sûr où rester, comment vont-ils survivre ? Où peuvent-ils trouver la liberté… et l’amour ?

Alors que le monde autour d’eux s’enflamme, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes.

Une romance MMM slow burn dans un monde dystopique. Découvrez le premier tome d’une trilogie passionnante !

 

Les jours sombres ne sont que le début de la fin.

Le Monde est silencieux.  Plus le moindre signe de vie en surface.

Terrés depuis cinq ans au cœur de la Spyrale, Gary et ses collègues ont réappris à vivre dans ce complexe hi-tech.  Ils ne manquent de rien, sauf l’essentiel, la liberté.  Celle de courir dans les prés, celle de sentir l’air frais sur le visage, ou de se dorer sous le soleil.  Pourtant, tout n’est pas si triste, puisque leur nouvelle vie s’est enrichie de Thomas.

Les jours s’écoulent sans perspective, monotones, ennuyeux mais chacun y met du sien dans des routines quotidiennes, juste pour tenir le coup.

Les questions n’ont jamais cessé de perturber Gary.  Que se passe-t-il à l’extérieur ?  Toute vie a-t-elle vraiment cessé d’être ?  Ou juste l’humanité ?  Et puis… les questions laissées en suspens par le groupe terroriste Sorrow n’ont, à ce jour, aucune réponse.

Dans cet ultime tome des Chroniques de Gary Gardner, François Panier nous dévoilera une fin surprenante et vraisemblable, proche de nos quotidiens, ce qui nous pousse au questionnement.  Gary n’avait pas tort, tout était là, sous ses yeux, les éléments de la résolution finale de cette saga étaient à portée de main, depuis le début, en 2006, lorsque tout a commencé, mais cela ne rendra pas le suspens moins palpitant pour autant, car des bouleversements, il y en aura encore.

Pourra-t-il enfin vivre, avec sa famille, avec ses amis, loin d’une vie formatée par d’autres ?

Rien n’est moins sûr…

 

Benoît est chef de projet dans une grande maison d’édition parisienne. Autant sa vie professionnelle est un succès, autant sa vie privée se révèle une accumulation de poisses. À 40 ans passés, il n’a cessé d’aller d’une relation à une autre sans trouver celui qui le comblerait. Il a plus souvent pensé au bonheur de ses compagnons qu’au sien et pris des décisions qui l’ont rendu malheureux.

Un soir, une rencontre décevante l’entraînera dans une relation surprenante… Est-ce la bonne, cette fois ?

Chaque personnage de ce roman se retrouve à un tournant de son existence, avec des décisions plus ou moins évidentes à prendre. Bon choix ou erreur ? La frontière entre les deux n’est pas toujours aussi nette.

 

Toute sa vie, Freddy a vu son père se dévouer à son rôle de sénateur, au point d’en oublier sa famille. Admiratif, il fait de la politique sa passion. Mais bien vite, des absences répétées de son père naît de la rancœur et une motivation à le surpasser.

Son ambition change lors de sa dernière rentrée au lycée. Après un été où son identité sexuelle est remise en question, Freddy découvre non pas une, mais deux nouvelles exaltations. La première, Émilien, son jeune professeur de français, transforme tout ce qu’il connaît. La seconde, la littérature classique, se met à hanter sa vie et le fait plonger dans un nouveau monde.

Une œuvre en particulier va marquer son année et son existence tout entière. En lisant Brontë, il n’imagine pas qu’Émilien et lui vont se retrouver dans les mêmes rôles que ses personnages. Un jour, il devient Catherine, un autre, il s’apparente à Heathcliff. Ils connaissent la même passion, vivent le même combat, sans n’être jamais sûrs du dénouement de leur histoire. La seule chose dont ils sont certains est que leur amour existe par-delà les mots.

Un livre n’a aucune réponse à donner. En revanche, il peut rendre limpides celles que tu avais déjà en toi.

 

Le seul homme qu’il ne peut oublier est celui dont les souvenirs pourraient tous les détruire.

Après la disparition du seul homme en qui il avait confiance, il a fallu dix ans à Law Connor pour se lancer dans une nouvelle relation. Le problème, c’est qu’au moment où il est enfin prêt à laisser le passé derrière lui, ce dernier reprend le dessus d’une manière plus qu’hostile.

À l’époque où ils étaient adolescents, Styx était le garçon sans mémoire. Lui et Law étaient toujours là l’un pour l’autre, jusqu’à ce qu’il soit obligé de partir pour protéger Law. Désormais agent de la CIA, il a enfin découvert qui il est.

Le détective Paulo McMannus a presque réussi à aider Law à oublier son amour perdu lorsque Styx revient dans leurs vies. Mais il n’est pas question pour Paulo d’abandonner son amant sans se battre.

Soudain, Law se retrouve en cavale avec Styx, l’homme qui peut encore le mettre à genoux… et avec Paulo, l’homme qui l’a ramené à la vie. Et le pire ? Il ne peut pas choisir entre les deux. Et il a de plus en plus de mal à se rappeler pourquoi il devrait le faire.

 

 

Publié dans SORTIES, Juno Publishing

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article