Le Meilleur des Mondes de Aldous HUXLEY

Publié le par titou

Auteur : Aldous HUXLEY

Editions : Pocket

Pages : 285

Prix : 4,60 € (pour commander : Le Meilleur des mondes)

 

Le meilleur des mondesQuatrième de couverture

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'oeuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps.

« Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. »

 

Mon avis

J'ai essayé en vain de trouver une présentation officielle du livre un peu plus explicite. Il y en a mais soit elle sont trop partiales à mon goût soit il s'agit d'un simple passage du livre.

 

Si partialité il doit y avoir autant que ce soit la mienne. Je vais donc vous faire ma propre présentation : Bernard Marx vit dans un monde où les bébés naissent dans des flacons, où les gens sont classés en castes (d'Alpha à Epsilon) en fonction des produits qui auront été injectés aux fœtus pendant leur développement. Les fœtus sont généralement des clones, au moins dans les castes inférieures. Ce qui veut dire que dans une usine vous pouvez trouver 100 ouvriers rigoureusement identiques. Une fois arrivés à « maturité », les bébés sont élevés dans une espèce d'usine où ils sont formatés en fonction de la caste à laquelle ils appartiennent. Cette merveilleuse société prône le jeu, la drogue, le sexe (si possible avec le maximum de partenaires différents) mais surtout ne pas trop réfléchir ! Mais, malgré tout, Bernard n'est pas heureux et cela le rend presque paria pour les autres, mais un jour il va faire la connaissance du Sauvage, jeune homme né « naturellement » et élevé dans une réserve en dehors de cet univers aseptisé, et leur vie va changer...

 

Alors ça vous tente ?

 

Ce livre est un classique de la science-fiction et certainement la première dystopie jamais écrite... alors même que c'est une utopie. Très sincèrement je préfère les vraies dystopies avec du chaos..., ce monde merveilleux et aseptisé créé par Huxley ne donne vraiment pas envie. Non mais franchement, des enfants de 6 ans que l'on encourage à jouer à des jeux érotiques ! Il y va fort quand même.

 

J'ai failli abandonner le livre à plusieurs reprises, je peux vous dire que j'ai soufflé tellement certains passages sont longs.

Les personnages sont quelconques, il est impossible de s'y attacher. Le seul pour lequel j'ai eu un peu d'intérêt c'est le Sauvage... mais uniquement pour plaindre sa bêtise.

 

Un chef-d'oeuvre de la littérature... peut-être mais j'ai pas vraiment accroché. Toutefois, je concède qu'Aldous Huxley était un visionnaire. Il dépeint une psychologie qui est malheureusement parfois très (trop) proche de notre réalité... alors même qu'il a écrit ce livre au début des années 30.

 

Ccl : une lecture laborieuse donc mais je suis tout de même contente de l'avoir lu... ne serait-ce que pour ma culture générale.

Un 2/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 23/07 au 25/07

logo livraddictJE VIE DE MA BIBLIO

Publié dans Dystopie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Absolument, ce livre n'a pas pris une seule ride, malheureusement !!!
Répondre
T


Oui malheureusement mais il est quand même pas facile à lire !