[Suivi de lecture] La Malédiction des Lords tome 1 : L'Amante de Cathy MAXWELL

Publié le par Titou

Auteur : Cathy MAXWELL

Editions : Milady

Pages : 381

Prix : 6,90 €

Parution : 08/07/2016

Quatrième de couverture

Tomber amoureux leur est fatal !

Lord Lyon est fier, obstiné et ... maudit !

Depuis des siècles, tous les hommes de sa famille sont condamnés à mourir s'ils tombent amoureux. Pourtant, Lord Lyon souhaite se marier et pour lever la malédiction qui l'enchaîne, il doit épouser une femme qui n'a aucun attrait pour lui. Il charge alors Thea, une amie d'enfance au caractère impétueux, de lui trouver la perle rare. Mais le souvenir de leur complicité passée ne risque-t-il pas de faire de Thea bien plus qu'une marieuse ?

 

Quelques mots

Le sujet de la malédiction m'effrayait un peu au départ, cela pourrait vite devenir redondant, mais l’autrice a bien su gérer son intrigue pour nous offrir une romance divertissante.

Thea est une femme courageuse, forte et indépendante. Elle élève seule ses deux magnifiques garçons après avoir été déshéritée par son Duc de père pour avoir fait un mauvais mariage.

Neal, Lord Lyon, a grandi sans amour et ressent un grand vide. Mais pour lui, comme pour son frère, Harry, et sa sœur, Margaret, l'amour est synonyme de mort.

Néanmoins, Neal veut des enfants et il est décidé à embaucher une marieuse afin de trouver une femme qu’il ne pourra pas aimer.

C’est là que Thea entre en scène. La marieuse n’est nulle autre que son amie d’enfance dont il était épris.

Ce retour de Thea dans sa vie et la présence de Jonathan et Christopher, ses fils, vont redonner le goût de vivre à Neal… à ses risques et périls.

Thea ne veut pas croire à la malédiction, mais elle va devoir se faire une raison.

Trouveront-ils la solution pour la lever ? En tous cas, Harry a bien l’intention de sauver son frère. Affaire à suivre...

Une lecture agréable. C’est fluide, facile à lire et plutôt prenant.

Un 4/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 03/09/17 au 04/09/17

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article