[Blog Tour] Une vie en 5 minutes de Emma SCOTT

Publié le par Titou

Auteur : Emma SCOTT

Editions : Juno Publishing

Pages : 367

Prix : 5,99 €

Parution : 25/03/2021

Quatrième de couverture

Souviens-toi de nous… Lorsque je ne peux pas.

Thea Hughes a cinq minutes à vivre.

Un accident de voiture lui a volé ses parents et lui a laissé le deuxième cas d’amnésie le plus sérieux au monde. Elle n’a que quelques minutes de réalité, de conscience, de vie… avant que sa mémoire ne soit effacée. Et tout recommence.

Artiste à l’avenir prometteur, Thea en est désormais réduite à gribouiller, à vivre une vie fade et tranquille, de trois cents secondes chaque fois.

Jim Whelan est en mode pilote automatique.

Enfant placé en famille d’accueil dès sa naissance, il a vécu toute sa vie sans connaître l’amour… et il en a payé le prix, jusqu’à ce qu’il apprenne à se battre, à porter son armure et à garder la tête baissée.

Travaillant comme aide-soignant au Blue Ridge, au fin fond de la campagne en Virginie, Jim a finalement levé les yeux… et a trouvé Thea.

Lorsque Thea a la chance de s’échapper de la prison qu’est sa réalité chronométrée, grâce à une opération chirurgicale expérimentale risquée, cela pourrait les mener tous les deux à un amour incroyable, un avenir qu’ils n’auraient jamais cru possible… ou cela pourrait bien leur demander de commettre un sacrifice ultime.

 

Mon avis

C’est mon quatrième roman de cette autrice et je suis à chaque fois conquise par sa plume et par les émotions qu’elle arrive à exprimer. Même si ce n’est pas un coup de cœur, on en est pas loin et l’autrice a réussi à m’émouvoir jusqu’à me faire verser quelques larmes.

Théa Hughes est une jeune femme de 21 ans pleine de vie et passionnée par la peinture. Mais un terrible accident va stopper nette sa vie presque insouciante. Deux ans plus tard, Théa vit dans une institution dans laquelle elle doit être constamment suivie car toutes les cinq minutes sont cerveau se reboote. L’artiste peintre colorée vit une vie terne et gribouille au stylo des dessins de mots. Ses seules visites sont celles de sa sœur ainée, Delia, une femme austère, qui est la seule famille qui lui reste même si elle ne le sait pas. Et puis un jour, de la couleur revient dans sa vie grâce à un aide-soignant qui refuse le statu quo dans lequel Théa évolue.

Jim Wheelan est un jeune homme de 24 ans qui a été abandonné bébé et a passé sa vie dans le système. Il n’a jamais connu l’amour d’une mère. Sa relation qui se rapproche le plus d’un sentiment affectif fût avec le père de sa dernière mère adoptive qui est mort alors qu’il n’était qu’un enfant. Ce choc a entrainé un bégaiement chez Jim qui a encore empiré sa vie déjà bien merdique. Il n’a que peu d’estime pour lui-même. Il s’est construit une carapace très épaisse et évite les interactions avec les autres. C’est une âme solitaire et silencieuse. Pourtant, et malgré son vécu, il est devenu un homme d’une grande bonté, généreux, plein d’empathie et très intuitif. Le jour où il postule pour un poste d’aide-soignant au Blue Ridge, il rencontre Théa et quelque chose en lui s’anime… jusqu’à ce qu’il découvre que c’est une patiente. Malgré tout, il est incapable de ne pas interagir avec elle et il voit des choses que ses médecins ignorent. A partir de là, il se donne pour mission de remettre de la lumière dans la vie de Théa, de la protéger et de se battre pour elle. Un vrai chevalier au grand coeur super touchant et attachant.

La raison pour laquelle ce n’est pas un coup de cœur, c’est que certains passages m’ont fait ressentir des sensations étranges et pas vraiment plaisantes. Surtout à cause de Délia, la sœur de Théa, qui m’a sérieusement gonflée. Je peux complètement compatir à sa douleur, sa tristesse… Elle a perdu définitivement ses parents et partiellement sa sœur le même jour et s’est retrouvée presque complètement seule. Elle a tout fait pour que sa sœur puisse mener un semblant de vie. Je comprends ses doutes et ses peurs, mais elle est trop souvent et inutilement insultante et antipathique. Et plutôt que de se montrer raisonnable, je la trouve défaitiste alors que la situation mérite justement l’inverse. La science donne une chance à sa sœur qui peut être définitive comme éphémère, moi aussi j’aurais voulu emmagasiner le plus possible au cas ou. En outre, je suis immédiatement tombée sous le charme de Jim, même si parfois il se montre trop crédule quand il s’agit de Théa, et Délia est vraiment infecte avec lui dès le départ.

La musique a beaucoup d’importance dans ce roman, c’est une manière pour Jim de réconforter Théa, de l’ancrer ou simplement de sentir proche d’elle. Vous trouverez ci-après quelques chansons qui marquent des moments importants de leur histoire.

Ccl : Une histoire originale et très riche en émotions. Les liens qui se créent entre Jim et Théa sont magnifiques. Le récit est prenant, certains passages sont bouleversants, d’autres révoltants. J’ai eu un coup de foudre pour le personnage de Jim que je trouve absolument parfait.

Un 4,5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 24/03/21 au 27/03/21

Un énorme merci à Maïwenn et aux éditions Juno Publishing pour cette lecture.

Du même auteur (cliquez sur les couvertures)

 

 

Au début de ma lecture, je n’ai pas pu m'empêcher de penser au film Amour et Amnésie. Brièvement, je l’avoue car il s’agit d’une comédie romantique avec Adam Sandler donc plus basée sur l’humour que sur les émotions. Mais il y a quelques points communs entre les deux héroïnes, le peinture notamment ou l’institution dans laquelle elles se trouvent. Par contre, Henry et Jim n’ont absolument tien à voir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article