D'autres horizons de Tan Hagmann & Angie LE GAC

Publié le par titou

Auteurs : Tan HAGMANN & Angie LE GAC

Editions : Afnil (auto)

Pages : 385

Prix : 4,99 € - 18,00 €

Parution : 06/04/2019 – 28/03/2019

 

Quatrième de couverture

Lorsqu’Andrew, architecte américain à la carrière prometteuse, commet un faux pas en mêlant vie sentimentale et affaires, il se retrouve parachuté à Madagascar pour superviser la construction d’une école de brousse. Il vit très mal cet exil et ne s’acclimate ni au pays ni à ses habitants.

D’ailleurs, sa rencontre avec Tiana, un jeune Malgache venu de la capitale pour alphabétiser des adultes, est pour le moins explosive ! Si le maire du village n’y prend pas garde, ces deux-là pourraient bien finir par s’entretuer…

Dans ce petit bourg de pêcheurs vivant au rythme des marées, découvrez avec Andrew le choc des cultures et un univers qui le transformera à jamais.

 

Mon avis

 

Je connaissais déjà la plume de Tan, mais je découvre celle de Angie Le Gac… Une belle harmonie...

 

Avec ce roman, les deux autrices nous offre une histoire dépaysante et fraiche. Il y a une ambiance zen très agréable. J’aime beaucoup la philosophie du « Moramora ».

 

Andrew Justin Turner (AJT = agité) est un architecte américain qui approche de la quarantaine et se gave de médicaments pour brûlures d’estomac. Il a l’impression d’avoir un dragon dans le ventre. Et pour cause, je me suis sentie super zen par rapport à lui. En plus, c’est un énorme consommateur de coca, alors son estomac souffre un max. Il vit à Seattle et mène une vie de dingue, il rêve d’obtenir le prix Pritzker.

Andrew est aussi un adepte des coups d’un soir. Le dernier en date était le fils d’un des plus gros clients de sa boîte, ce que son patron ne va pas du tout apprécier. Afin de calmer le papa, Andrew est donc envoyé sur une mission humanitaire à Belo sur Mer – Madagascar. Il a pour consigne de construire un collège et de se tenir tranquille…

D’une vie trépidante, AJ passe à l’extrême inverse. Il va devoir se faire à l’adage « Moramora », tout doucement. L’architecte bouillonne, la patience n’est pas un trait de son caractère. Mais il va apprendre, notamment grâce à Tiana…

 

Tiana est un jeune musicien malgache. Il a quitté la capitale, renonçant à une carrière musicale, et a accepté un poste d’alphabétiseur à Belo s/ mer. Tiana est un jeune homme émotif, cultivé, généreux et qui se cherche. Il est attiré par les hommes, mais ses croyances et sa culture ne lui permettent pas de s’abandonner à ses désirs. Et AJ représente tout ce qu’il désire…

 

Une romance tout en douceur dans un environnement apaisant. 

AJ va découvrir une autre facette de sa personnalité, son dragon intérieur s’apaise au contact de Tiana et des autres habitants de Belo. Il se laisse emporter par la vague d’apaisement qui enveloppe ce petit village malgache et découvre l’amour.

Tiana succombe aux charmes d’AJ, mais il continue de se poser beaucoup de questions. J’ai beaucoup aimé ses réflexions et sa façon d’allier ses croyances et ses désirs.

Ce n’est pas simple, il y a des batailles, un choc des cultures, mais on ne ressent aucune frustration ni tension.

 

Ce qui fait le charme de cette lecture c’est Belo et ses habitants. Les auteurs ont réussi à transposer et, à fortiori, à transmettre la zénitude qui règne dans le petit village. Il y a toute une pléiade de personnages qui viennent servir l’intrigue et enrichir le récit. Et l’environnement, très bien décrit, est super agréable...

D'autres horizons de Tan Hagmann & Angie LE GACD'autres horizons de Tan Hagmann & Angie LE GAC
D'autres horizons de Tan Hagmann & Angie LE GACD'autres horizons de Tan Hagmann & Angie LE GAC

Si j’ai passé un très bon moment avec cette histoire pleine d’émotions et de sentiments, il m’a manqué un peu de passion et de sensualité. 

Entendons-nous bien, c’est une très belle histoire d’amour, mais c’est aussi et surtout l’histoire d’un petit village et de ses habitants dont le maire, le très sympathique Isidore, met toute son énergie à développer… y compris les mentalités.

De fait, c’est un roman qui pourra plaire au plus grand nombre.

 

Je vais faire ma chieuse mais, même si j’ai beaucoup aimé la fin du roman, j’aurais bien aimé un petit épilogue….

 

Ccl : Un roman qui nous fait voyager dans une petite bourgade malgache, un endroit apaisant où règne la philosophie du Moramora (tout doucement). Ce roman offre une bouffée d’oxygène, un moment de calme, de sérénité… les autrices arrivent fort bien à transmettre ces sentiments. Une romance douce et légère, mais surtout l’histoire d’un village.

 

Un 4+/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 27/03/19 au 29/03/19

 

Un énorme merci à Tan pour cette lecture.

 

Du même auteur (cliquez sur les couvertures)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article