Terre de fauves de Alec Ace

Publié le par Titou

Auteur : Alec Ace

Editions : Juno Publishing

Pages : 324

Prix : 5,49 € / 18,00 €

Parution : 07/05/2020

 

Quatrième de couverture

En dépit d’une adolescence rebelle qui lui vaut de quitter les États-Unis pour s’installer chez son père en Afrique du Sud, Owen Thompson devient un homme engagé, un Ranger agissant pour la sauvegarde de la faune sauvage au sein du parc National Paul Kruger. Si en apparence tout semble se dérouler pour le mieux dans sa vie, Owen cache en réalité un lourd secret, à savoir sa nature de métamorphe, mi-homme mi-lion.

Quand les actes de braconnage commencent à se multiplier étrangement, et qu’un ambitieux projet hôtelier émerge de nulle part, le personnel de la réserve est aux aguets. Les répercussions sur la région entière pourraient s’avérer catastrophiques. Dans l’ombre, à l’insu du commun des mortels, une mystérieuse menace – bien plus dangereuse encore – attend de ressurgir au grand jour. Trop impliqué dans ces évènements, Owen devra puiser en lui la force d’embrasser son destin.

 

Mon avis

 

Ayant une prédilection pour les félins, je n’ai pas pu résister à ce roman. Malheureusement, je n’y ai pas vraiment trouvé mon compte…

 

Owen est un homme capable de se transformer en lion. Il a hérité cette capacité de son père pour qui il s’agissait d’une malédiction. Owen a appris à accepter son autre moitié et travaille comme ranger dans une réserve d’Afrique du Sud. Il a un lien très particulier avec les animaux de la savane grâce à sa double nature. La protection des animaux est quelque chose qui lui tient énormément à coeur...

 

J’aime les livres avec des métamorphes, j’en lis pas mal, mais ici il sont différents. Il y a un coté plus mystique, spirituel.

J’ai eu beaucoup de mal à appréhender la capacité de communication d’Owen avec les animaux… quelque soit leur nature. C’était tellement inattendu que ça m’a paru étrange. Comme le fait qu’il puisse être intégré à la troupe des lions de la réserve.

 

Ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman est le contexte. Le combat d’Owen pour protéger la réserve et son environnement. Le combat contre des gens qui ont plus d’argent que de coeur et de bon sens.

 

L’intrigue est bien menée, l’auteur a réussi à me surprendre avec des rebondissements et des révélations inattendus.

Toutefois, Owen doit combattre sur tellement de tableaux, il y a un tel sentiment d’urgence, que l’histoire en devient parfois suffocante, oppressante. C’est une sensation très étrange.

La romance aurait pu alléger ce fait, et c’est parfois le cas. Elle offre quelques coupures bienvenues. Malheureusement, elle ne m’a pas touchée.

 

Au final je suis complètement passée à coté et je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

Je précise néanmoins que j’ai lu ce livre pendant une période très particulière, j’étais isolée et pas au mieux de ma forme… Cela a pu influencer mon ressenti… 

 

Ccl : Je suis passée complètement à coté de la romance et j’ai eu un drôle de sentiments d’urgence durant une bonne partie de ma lecture. Toutefois, l’univers est original, l’intrigue bien menée et j’ai apprécié le contexte et le message environnemental.

 

Un 3,5/5 sur l'échelle Goodreads

Lu du 26/03/20 au 28/03/20

 

Merci à Maïwenn et aux éditions Juno pour cette lecture.

 

Logo Livraddict

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article